8 Mile

Intro sonate mélancolique au piano. La guitare rauque vrombit et attaque, la voix occupe toute la surface incurvée du micro: « Hé, si t’avais une chance, une opportunité de saisir tout ce que tu as toujours souhaité…et le moment pour le capturer! » Les dés sont lancés, comme sur le tapis vert de Vegas! Les mots d’Eminem mitraillent cette autobiographie fatalement romancée où chaque rime est une balle traçante. Incontestablement, « Lose Yourself », qui ouvre ce CD est LE titre choc. Puissant comme un direct au plexus solaire, le K.O est instantané.
« 8 Mile » tire son patronyme de ce terrain de camping près de Détroit où Eminem a grandi aux côtés de Debbie, sa mère (un peu space, disons le!), guetto repoussoir d’une pauvre banalité qui incarne tout ce que veut fuir Marshall Mather. La BO, composée exclusivement de compos originales, compte 4 titres inédits de notre Shady et une armada de contributions prestitigieuses telles que: Xzibit, Macy Gray, Jay Z…
Avec « 8 Mile » interprété et produit par Eminem, c’est le retour du speed, dramatique modèle de séquences de poursuites en voitures. Même climat punché et martelé pour « Places To Go », titre interprété par le volubile 50 Cent.D-12.
« 8 Mile », hanté par tous les fantômes de Marshall Mather tient toutes ses promesses de joyeuse sarabande cinématographique rapologique.

2 commentaires

  1. Anonyme

    Je confirme. Je dirais que contrairement à ce que l’on pourrait penser, il a pas mal de faces cachées dont on ne pourrait pas se douter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>