99 F : Jean Dujardin dans son plus grand rôle

Après avoir campé le Gars d’ « un Gars une Fille » et l’agent secret raté d’OSS 117, Jean Dujardin change de registre et incarne cette fois ci le célèbre publicitaire Octave Parango, déjà immortalisé sur le papier par Frédéric Beigbeder dans son roman 99F.

Sept ans après la sortie du Best-Seller (plus de 500 000 exemplaires vendus), le cinéaste Jan Kounen (Blueberry) a volé la vedette à Antoine De Caune qui devait réaliser l’adaptation cinématographique du roman à l’origine. De même, c’était Edouard Baer qui était pressenti pour jouer le rôle de ce créatif frustré qui pètes les plombs.
Beigbeder reconnaît d’ailleurs le courage de Jean Dujardin : « Il faut remercier Jean d’avoir pris ce risque. Quand le film aura eu un grand succès, tout le monde trouvera ça logique, mais il a été très courageux de faire ici de l’humour méchant. Jusqu’ici, il pratiquait un humour reposant sur l’absurde, la naïveté, la parodie… Là, il inaugure un ton nouveau : il est cynique, arrogant, puissant, dangereux… C’est très intéressant. C’est un tournant pour lui. Il a eu raison de foncer, de ne pas avoir peur. C’est exceptionnel ce qu’il propose dans le film. Je trouve qu’il a des points communs avec Jean Yanne… »

Notons également la multitude de références cinématographiques, distillées tout au long du film : Fight Club, Trainspotting…

Stylé, drôle, envoûtant, bourré d’idées, le film enchantera les amateurs déjà nombreux du livre. Les acteurs sont excellents, l’ambiance est planante. Véritable ovni dans l’intellectualisme actuel de notre bon cinéma français, 99F est le meilleur film de Kounen.

Teaser

Interview de Beigbeder par CB News

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>