accepter

Acceptez ce que vous êtes et tout ira bien

Y’a des années que les termes « acceptation« , « estime » et « confiance » me tournent autour. Je suis pas là pour vous faire un cours  ou vous dérouler une pseudo analyse du bien-être, je suis très mal placée pour ça. Mais je pense pouvoir être en droit de vous faire partager mon expérience au quotidien : celle d’une fille lambda parmi d’autres individus qui vivent avec leurs doutes, leurs peurs.

Avoir confiance en soi et s’accepter tel que l’on est. Ça ressemble à un travail un peu chiant, mais qui prend surtout beaucoup de temps (encore plus qu’écrire un mémoire ou une thèse) et je ne serai certainement pas la seule à le dire.

8l3yRpt

C’est une galère constante : suffit d’un coup d’oeil dans le miroir au mauvais moment, d’une photo de bombasse qui apparait comme ça sous mes yeux ébahis, d’un bourrelet qui dépasse. Merci l’humeur maussade après avoir ressassé tous ces petits éléments, qui transforment ma journée en quelque chose de bien merdique.

aPvrGBq_460sa

Alors, j’y vais progressivement. Mais je commence à accepter la personne que je suis, je regarde celle que j’ai été y’a 5 – 10 ans et je me dis qu’il y a eu pas mal de changements depuis.

  • J’accepte mon stress, j’apprends à le maitriser. Oui je suis stressée, ça se voit pas forcément. C’est un peu comme les volcans en éruption. Très calme en surface mais y’a un moment où ça explose et c’est vraiment flippant à voir. Mes crises d’angoisse parce que oh mon dieu ce banc était sale je l’ai touché et si ça se trouve je vais attraper une maladie (oui je suis un peu hypocondriaque, les amis et Monsieur savent de quoi il retourne).
  • J’accepte ces cheveux plats, tels des pâtes écrasées contre un mur et qui ne repousseront certainement pas avant une dizaine d’années (oui j’ai un gros manque des cheveux longs de sirène).
  • J’accepte d’être une fille fauchée en permanence. J’apprendrai, je vous donne ma parole.
  • J’accepte de verser le trop plein de larmes en public ou en privé, alors qu’avant j’avais honte de chouiner, tout bonnement. Du coup je contenais tristesse, colère et eau salée. Mauvais mélange. Maintenant ça va mieux.
  • J’accepte d’être indécise, parfois incapable d’exprimer mon avis, toujours à prendre des pincettes pour éviter les conflits. Ça commence à changer parce que j’ai eu un entrainement en béton (quand vos potes vous poussent volontairement à leur crier MERDE TU ME FAIS CHIER, c’est une preuve d’amour de leur part).
  • J’accepte les taules, les échecs. Je ne ravale pas ma frustration, je l’expulse. Et quand c’est fini, ça fait du bien.
  • J’accepte tout ce que je trouve moche : mes fesses, mes hanches, mon ventre … enfin tous ces tissus de chair qui portent à polémique quand l’été et le maillot de bain lancent un appel du genre « ATTENTION DANS 2 MOIS TU TE FOUS À POILS MA PETITE« .

Et vous savez quoi ? Tant pis si on me regarde de haut en bas comme si j’étais un téléphone discount trouvé au marché du coin (j’ai même pas envie de savoir ce que ça signifie), tant pis si l’on ne m’apprécie pas (c’est un droit c’est un choix). Moi je continue de gravir la pente dans le sens que j’estime être bon. Je me marre au nez de tous ceux qui viennent me balancer des critiques non fondées et surtout peu constructives (généralement, ces gens là ont des trucs à se reprocher mais ils préfèrent adopter la technique dite du miroir). Bien sûr, si je sais que j’ai merdé je vais me remettre en question. Mais c’est pas pour autant que je vais coller dans un moule parce que « ça fait bien », que c’est « cool ». Non. Vraiment pas.

tumblr_inline_mvfh9shkxa1sq0ivr

Alors, posez-vous les bonnes questions et dans l’ordre. Pensez à prendre le temps de savoir qui vous êtes, ce que vous avez envie d’être. Pas  l’image que vous renvoyez aux autres.

Apprenez à vous connaitre. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à montrer à la face du monde cette personne qui s’accepte, qui s’assume et qui n’a pas à rougir de ce qu’elle est, bien au contraire : VOUS.

Puis sinon, vous pouvez nous rejoindre sur nos pages Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>