Rich Girl

Ah, si j’étais riche !

Quand on a terminé ses études, la première chose qu’on fait en général c’est : chercher un job. Le trouver s’avère une tâche difficile, étant donné que le marché de l’emploi est saturé, qu’il faut laisser de la place aux seniors, que François Hollande nous a promis plein de boulot à nous les jeunes et moins de chomdu, mais qu’au final on galère quand même. Mes grands-parents avaient pour habitude de dire qu’à l’époque c’était plus facile d’obtenir de quoi vivre et nourrir sa famille. Je me rends compte qu’ils n’étaient pas si gâteux et que oui, si j’étais riche je pourrais me permettre de faire plein de choses qui sont, à l’heure actuelle, très loin de moi.

1.Dévaliser les magasins.

Rêve de petite fille, j’ai plus ou moins la même garde-robe depuis des années donc oui j’ai envie de tout et n’importe quoi. Mes copines (je vous fais de la pub soyez contentes un peu) estiment qu’il y a une date de péremption pour les fringues, les bijoux et tout type de chose tendance « tu mets ça à la Fashion Week, Karl Lagerfeld te gifle avec son gant de cuir ». Ok donc moi je m’en fous, tout ce que je veux c’est pouvoir rafler les manteaux, les vestes, les petits pulls, les jupes, les colliers, les bagues, les vernis, les … Bon vous avez compris, sortir la CB et me promener avec 3000 sacs (si je n’y arrive pas seule je prendrai un porteur).

Macklemore

2. Faire une course de caddies dans un supermarché américain.

Supermarché que j’aurais acheté au préalable puisque je possède autant d’oseille que Bill Gates (donc un grand bâtiment du style WallMart ou eMall). Je pourrais faire des courses de caddies avec mes potes la nuit dans les rayons de mon supermarché géant et porter l’accoutrement de Gwen Stefani tout en chantant « If I was a rich girl ». Je sais que j’ai des lubies un peu freak, mais j’assume complètement.

Gwen Stefani

3. Voyager, partir découvrir le monde

J’ai eu la chance d’avoir des parents légèrement hippies qui m’ont emmenée  dans des contrées très très lointaines, sans vraiment avoir prévu quoi que ce soit, mis à part prendre le Guide du Routard & le Lonely Planet. Ça m’a ouvert l’appétit et j’ai développé un goût très prononcé pour les avions, les sacs à dos, la crème solaire indice 50 ou encore les chaussures de marche. Là je pourrais me permettre de faire le tour du monde 80 fois en 80 jours, avec des images plein la tête. Complètement jetlagée mais heureuse.

Travel

Je pense qu’il y a encore beaucoup de choses que je rêverais de faire avec tout l’argent que je n’ai pas. Là maintenant tout de suite, ce qui serait chouette c’est que j’arrête de me mettre à découvert pour éviter de fâcher ma banquière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>