Aimée Mann – Freeway

Les influences d’Aimee Mann se trouvent autant chez Bob Dylan que chez les Beatles. Elle commence à écrire ses premières chansons à seize ans puis fait tour à tour partie de plusieurs groupes, comme The Young Snakes ou par la suite ‘Til Tuesday. Et c’est avec ‘Til Tuesday qu’elle obtient les premiers succès qui vont véritablement lancer sa carrière.
 
En 1993, elle entame une carrière solo avec l’album "Whatever". En 1999, un Oscar lui est décerné pour la chanson Save Me, qui figure sur la bande originale du film "Magnolia". Elle sera également nominée la même année aux Golden Globe et aux Grammy Awards.
 
Avec ses chansons, Aimee Mann s’emploie à nous raconter de petites histoires. La psychologie humaine tient une place importante dans tous ses albums.
 
Son nouvel album, "@#%&*! Smilers" (aussi fantastqiue qu’imprononçable!), marque un tournant dans son approche des compositions avec la volonté de faire un album bien différent des précédents. Mann présente treize nouvelles chansons exquises parlant de la vie intime des personnes vivant loin des flashes du succès ou de la gloire. Elle y raconte la vie des personnes simples, prenant des bribes de vies pour s’en inspirer.
 
«J’ai commencé à approcher la composition sous un angle différent. J’ai écrit Forgotten Arm comme une sorte de BO pour un film imaginaire. C’est une excellente façon de considérer la composition. Cela sort de ma propre tête et me transporte dans celle d’un autre personnage. Je ne suis pas obligée d’écrire sur moi tout le temps. »
 
Quand certains albums précédents de Mann avaient tendance à se diriger vers un son unique, spacieux, "@#%&*! Smilers" semble plus complet et plus varié, avec des sonorités plus originales. Les nombreux arrangements offrent un contrepoint merveilleusement captivant qui met en valeur la poésie des paroles de Mann
 
Les fans de longue date de Mann constateront que "@#%&*! Smilers" a la mélodie qu’ils attendent de ses albums. Les nouveaux seront frappés par le pouvoir de son langage. "@#%&*! Smilers" est un formidable retour aux sources du ‘songcraft’.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>