akon

La vie et ses galères créent les vrais artistes.Nul besois de caméras ou de menbres de jury pour révéler le potentiel qui sommeille chez les plus talentueux des anonymes. AKON vient de là . De la rue et de ses histoires,qui finissent parfois dans les rubriques faits divers des quotidiens.Pourtant, tu n’entendras jamais AKON se poser en victime.Trop lucide pour se morfondre,et trop conscient que chaquin et maître de son destint, bon ou mauvais.

Son premier album est à l’image de sa vie. Fait de hauts et de bas , de morceaux légers et d’autres qui cognent fort.

Précoce, akon la également été en matière de conneries ….
Pourtant , la vraie passion d’AKON se situe ailleurs. Son père, MOR THIAM , était l’un des plus grands percussionnistes afriquains . Il ne faut pas chercher plus loin la passion de son fils pour la musique. C’est d’ailleurs sur des percussions que ce dernier se fait la main .à l’époque , AKON découvre pour la première fois le hip-hop. La rencontre ne produit pourtant pas l’étincelle souhaitée:

Pour user une formule déjà bien amochée, on pourait crier haut et fort que le rap asauvé AKON, en canalisant toute son énergiee danns cette juste cause plutôt qu’à multiplier les erreur de parcours.

Malgr cette nouvelle passion dévorante, AKON reste sur la lame et joue encore parfois avec ses vieux démons, comme il le raconte dans le morceau ( show out ).
Laveu qu’en dépit du rap, il fut difficile pour lui pendant longtemps de fuir les embrouilles qui le mèneront finalement entre quatre murs pour quelques mois de remise en quetion. Un mal nécessaire qui lui permit d’ouvrir les yeux sur sa vie et ses priorites. Une vie qui, aujourd’hui , l’amène à faire le tour du monde , lui qui, il ya quelques années seulement , était encore enfermé ( locked up ) derrière des barreaux.

questiont a AKON : ton nouveau single s’intitule lonely comment t’es venue l’idée de cette reprise réponse c’est effectivement un sample de bobby vinton un vieu truc que les ados ne connaise pas certainement mais pour moi c’est des grands classiques des année 60 j’était vraiment fan de la version originale je lai juste un peu transformé j’ai mixé la voix accéléré le rythme.

1 commentaire

  1. capitaine-Flam

    Je veux pas fare ma mauvaise langue quand même… Et je sais que c’est déplacé… Mais ça pue l’article copié je trouve (trop nette différence de style entre le début et la fin)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>