Argentine: le tango sanglant

Argentine: le tango sanglant

Quand on sait que certains ont envie d’aller séjourner en Argentine, on a juste une phrase à la bouche « Fuyez pauvres fous ! ». Pourquoi ?

Parce que des touristes françaises ont été retrouvées, vendredi, avec des balles dans le corps.
L’une d’entre elles a, selon les premières analyses, subi une agression sexuelle.

Autant vous dire que le trekking dans la pampa me botte moyen.

Les deux copines se baladaient près de Buenos Aires, au sein d’une réserve naturelle nommée  « La Qebrada de San Lorenzo ». La province de Salta endosse désormais une très mauvaise réputation, en supposant que ces jeunes femmes :
1/ n’étaient pas membres d’un gang.
2/ ne connaissaient pas leurs agresseurs intimement (dis moi chéri, pourquoi as-tu un flingue dans la main gauche ?).

Cependant, l’une des victimes a laissé un précieux indice, aux individus en charge de l’affaire.  Elle tenait, serrés dans son poing, des cheveux supposés appartenir à son agresseur et / ou meurtrier.
Espérons qu’ils retrouveront très vite le ou les assassins qui cavalent encore en liberté.
Ça nous permettra de savoir si il y a dépassement de frais pour :

-    se payer des gardes du corps lors d’une rando champêtre.
-    ou des dobermans très méchants.

D’ici là, ne faites pas preuve d’inconscience, et passez de bonnes vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>