Aung San Suu Kyi, une lueur de liberté en Birmanie

Un symbole vivant
Après avoir cécu pendant vingt-huit ans à l’étranger, où elle a fait ses études avant d’entamer une arrière universitaire, Aung San Suu Kyi rentre à Rangoon en 1988 pour prendre soin de sa mère mourante. Fille du général Aung San, le héros national qui négocia l’indépendance birmane avec les Anglais et fut assassiné en 1947, Aung San Suu Kyi est alors âgée de quarante-trois ans. Sitôt de retour dans son pays, elle se trouve prise dans une tourmente politique: des millions de gens descendent dans la rue pour réclamer un régime démocratique et mettre fin aux vingt-six ans de dictature du gouvernement Ne Win. En août 1988, les militaires massacrent des milliers de protestataires. Alors qu’elle commence à faire campagne et se trouve dans le delta de l’Irrawaddy, l’armée menace de lui tirer dessus. Mais son appel à un changement de régim est acclamé par une foule d’un demi-million de personnes. Depuis lors, Aung San Suu Kyi n’a pas cessé d’incarner l’espoir d’une démocratisation au Myanmar. La Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti fondé en 1988 dont elle a été élue secrétaire générale, remporte 82% des sièges aux élections législatives de mai 1990, une victoire historique que la junte au pouvoir refuse d’accepter mais qu’elle n’a pas oubliée.
Son combat pour la démocratie et son immense popularité ont valu à Aung San Suu Kyi une notoriété internationale et le prix Nobel de la paix, qui lui a été décerné en 1991. Dans son pays, en revanche, elle a été condamnée à huit ans d’assignation à résidence au total.*Déterminée à poursuivre sa lutte, Aung San Suu Kyi est convaincue que « le changement viendra parce que les militaires n’ont aue des armes et rien d’autres ». Sa dernière assignation à résidence, qui a duré dix-neuf mois, a pris fin en mai 2002. Depuis, elle a pu se déplacer sans entraves dans son pays. Une victoire? Un pas vers la réconciliation nationale? Le « papillon d’acier », comme l’appellent ses compatriotes, ne se montre que prudemment optimiste.


Repères

19 juin 1945 :
naissance à Rangoon. Aung San Suu Kyi est la fille du héros national de l’independance Aung San, assassiné en 1947, et de Daw Khin Kyi, qui sera nommée ambassadrice de Birmanie en Inde dans les années 60.

24 septembre 1988 :
fondation à Rangoon de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), dont elle est nommée secrétaire général.

27 mai 1990 :
bien qu’Aung San Suu Kyi soit détenue par le gouvernement militaire, la LNC remporte les élections législatives en conquérant 396 sièges sur 485 (82%). La junte refuse de reconnaître ces résultats.

14 octobre 1991 :
le prix Nobel de la paix lui est attribué.

22 janvier 2002 : rencontre avec une délégation de l’Union européenne (UE) dans sa résidence. La mission de l’UE visait à lever le blocage entre la junte et Aung San Suu Kyi.

25 avril 2002 :
rencontre avec le médiateur de l’ONU, Razali Ismaïl.

6 mai 2002 :
levée de l’assignation à résidence qui lui était imposée depuis dix-neuf mois.

4 octobre 2002 : elle est nommée lauréate du prix UNESCO-Madanjeet Singh pour la promotion de la tolérance et de la non-violence.

6 février 2002 : le groupe américain de défense des droits de l’homme Freedom Forum lui décerne son prix annuel : c’est la première fois que ce prix d’un million de dollars est accordé à une seule personne.

petit plus infos
Le 19 novembre 2002, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté une résolution qui recommande au gouvernement du Myanmar « de restaurer la démocratie, de mettre en œuvre les résultats de l’élection de 1990 et de garantir que les contacts avec Aung San Suu Kyi et les autres responsables de la Ligue nationale pour la démocratie se transforment sans délai en un dialogue approfondi et constructif en vue de la démocratisation et de la réconciliation nationale, tout en incluant à un stade précoce les autres responsables politiques, dont les représentants des minorités ethniques [et de] libérer immédiatement et sans conditions tous les prisonniers politiques.

http//www.unesco.org

4 commentaires

  1. Anonyme

    Tous le monde me reproche de mettre 10 partout alors ben …. mdr !!
    ET puis parce que je ne suis pas passioné par ce sujet, qui je trouve, est bien fait quand meme …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>