Band Of Horses – Cease To Begin

Band Of Horses est un groupe indépendant de Seattle, un héritage bien dur à porter, mais qui n’intimide pas le moins du monde Ben Bridwell et sa bande. Publié en octobre de cette année, leur album Cease To Begin fait suite à Everything All The Time, parut en 2006. Alors bien sûr, c’est leur second album et l’on pourrait parler comme à chaque fois d’une sorte de test. Il n’en sera rien tant c’est hors propos ici. Cease To Begin, qui a vu le groupe se métamorphoser autour de Ben Bridwell, est dans la pure continuité de son prédécesseur. Certes, évolution il y a : un peu plus sombre, il gagne en cohérence sans perdre en beauté. On retrouve pour le reste cet intimisme paisible entrecoupé de saillies électriques. On pense évidemment à Neil Young pour la mélancolie pourtant chaleureuse.

       Comme le précédent opuse, Cease To Begin est produit par Phil Ek. Il produit aussi les albums de The Shins et ça se ressent sans mal. Band Of Horses est un peu le penchant sombre et amer des Shins justement, partageant la simplicité des mélodies, leur instantanéité.  Les sommets sont atteints sur Ode To LRC où un pop-rock mélodique permet au chanteur de se manifester avec entrain et Cigarettes, Wedding Bands qui donne un tonus à la fin de l’album. Mais l’égalité de l’album entier est à signaler.  Ben Bridwell  arrive à emmener l’auditeur dans son monde et on s’y laisse porter volontiers tant l’ambiance, bien que mélancolique, y est chaleureuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>