BAT FOR LASHES – Fur and Gold – le clip

La musique de Bat For Lashes est audacieuse et vive. Lors de ses concerts donnés avec les complices Ginger Lee, Abi Fry et Lizzy Carey, et au cours desquels Natasha Khan passe d’un instrument à l’autre, on entend des tambours, des guitares du désert, du piano d’étude, du clavecin, des grognements de sub-bass, des claquements de mains et des rythmes naïfs. Certains passages sont particulièrement émouvants comme “Sad Eyes”, la ballade au piano qui fait régulièrement pleurer le public. “Fur And Gold”, premier album de Bat For Lashes, est un disque très spécial, une collection de chansons si obsédantes qu’elles ne laissent personne indifférent.

C’est lorsqu’elle était institutrice de maternelle, après avoir obtenu son diplôme de cinéma et musique, que “Horse And I”, titre d’ouverture de “Fur And Gold” est venu à l’esprit de Natasha Khan. Inspirée par Jeanne d’Arc, elle a rêvé, une nuit, d’un cheval noir qui s’est présenté à sa fenêtre et lui a confié une mission capitale. Ce rêve extraordinaire a inspiré de nombreuses chansons de “Fur And Gold”.

Enregistré à Londres et Brighton, “Fur And Gold” a été coproduit par David Kosten (Faultline). Des thèmes récurrents comme les forces naturelles dont celle du royaume animal, les falaises anglaises et les océans qui s’y engouffrent, mis en exergue dans “Seal Jubilee”, se mêlent à l’énergie qui se dégage de la vie urbaine et des chambres d’adolescents, et à la sensation de liberté procurée par les autoroutes californiennes. Invité, Josh T Pearson de Lift To Experience, a chanté et joué de la guitare sur trois titres : “Trophy”, qui fonctionne particulièrement bien en concert, “Seal Jubilee” et le final “I Saw The Light”.

Bat For Lashes s’est produit la première fois fin 2005, en ouverture de CocoRosie, à la Scala de Londres. Un an plus tard, presque jour pour jour, Bat For Lashes y jouait en vedette devant un public dont Björk, Nellee Hooper et Brett Anderson n’étaient pas les membres les moins remarqués. Devendra Banhart, Jarvis Cocker et Thom Yorke (qui a inclus “Horse And I” dans son Top 10 iTunes), comptent parmi ses autres amateurs célèbres.

Alors que se répandait la rumeur déclanchée par ses concerts et les chroniques favorables publiées dans The Guardian, Mojo ou Dazed & Confused, Bat For Lashes a fait forte impression aux USA en se produisant au SXSW Festival d’Austin, au Texas. Apparaissant sur plusieurs scènes durant son séjour de quatre jours, Bat For Lashes a subjugué tous ceux qui ont assisté à sa prestation. Sa version de “I’m On Fire”, de Bruce Springsteen, reste un des moments plus électrisants de la semaine.

Après avoir passé une partie de son enfance au Pakistan, Natasha Khan vit désormais près de la mer, en Angleterre, où elle poursuit ses rêves.

Pourquoi aimer Bat for Lashes ?

Pour le clavecin, les voix fantômes très sensuelles et la scie musicale. Cet album semble venir d’un conte de Grimm. Dans la lignée de Bjork.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>