Beirut : when folk meets folklore

 

On avait découvert Beirut il y a un an et demi, quand sortait en mai 2006, l’album Gulag Orkestar. Il proposait une musique nouvelle et traditionnelle, fraîche et nerveuse à la fois. Des instrumentaux digne des films d’Emir Kusturica, et une voix habitée d’un lyrisme rare. Pour les influences on les avait donc cherché du coté de Goran Bregovic (le compositeur de Kusturica), Andrew Bird, Rufus Wainwright ou encore le français Yann Tiersen. Et si on avait situé à l’époque cette musique au beau milieu des Balkans, elle était en fait le fruit de l’inspiration et du travail d’un jeune américain d’une vingtaine d’années : Zach Condon.

            Beirut est donc de retour avec un nouvel album, The Flying Club Cup. Un album attendu et désormais entendu. Les ingrédients de son prédécesseur sont présents : accordéon et cuivres, avec efficacité. Certains titres sont en français, et si la langue de Molière est ici présente, c’est que Zach Condon a en partie écrit ses chansons à Paris, où il a habité quelques temps. Il cite même comme inspiration Jacques Brel. Et pourtant après une ou deux écoutes, une légère angoisse se révèle. Il ressemble au précédent opus, très apprécié certes, mais le changement aurait été le bienvenu.En effet, si Zach Condon nous livre à nouveau un disque riche et très agréable, l’effet de surprise est en moins. Combien d’artistes ont livré un bon premier album qu’ils répétèrent ensuite dans d’infimes variations, caricaturant leur premier succès ? Néanmoins, ce jugement ne pourra être raisonnablement porté qu’avec plus de recul, et pour l’heure, cette galette est conseillée. Gulag Orkestar aussi. 

           

 Beirut à mis à disposition sur Dailymotion un ensemble de vidéos sur chaque chanson de l’album : http://www.dailymotion.com/flyingclubcup

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>