Bertrand Cantat comes back !

Depuis son entrée en prison, le chanteur a reçu plusieurs lettres de menaces de mort (selon une source judiciaire à Toulouse), la dernière en liste datant du 20 septembre juste avant le débat sur sa libération.
Habitué à recevoir ce genre de menaces de mort depuis le début de l’affaire –sa maison avait même été ravagée en septembre 2003-
Bertrand Cantat s’est réfugié pour se protéger contre les agressions extérieures dans sa maison dans les Landes, paisiblement. Mais son esprit, de nouveau libre et placide n’a pas l’air de durer. Des gardes du corps sont avec lui en permanence.

Un dernier courrier a été directement envoyé au chanteur dans la prison de Muret, puis un autre a été expédié au juge d’application des peines (Philippe Laflaquière) afin de « faire pression sur lui » avant de le libérer.
Ces enquêtes sur les menaces de mort ont été confiées à la gendarmerie et seront regroupées, mais Bertrand Cantat dit ne plus faire attention à ces lettres.

 

Peut-être cela est-il du à la médiatisation outrancière de sa libération, ayant suscitée auprès des « contres Cantat » des attitudes violentes ?

Dans tous les cas, notre chouchou de chanteur « Désiré » est enfin de retour sur la scène française, et cela est un bon point pour l’ère musicale !

 


1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>