Britney Spears et sa tournée

Baptisée  » The Onyx Hotel Tour  » (la tournée de l’hôtel en onyx) c’est sans doute le live de tous les dangers pour notre pop princesse, puisqu’elle se livre comme jamais et dans des tenues aussi provocs que fatales. Pour se préparer à un tel exercice physique, Britney Spears a d’abord passé de très longues heures en salle de gym. Puis elle a commencé à expérimenter des journées entières les routines de danse des différents morceaux du spectacle…avant de travailler en longues répétitions avec ses musiciens la partie son de ce show qu’elle souhaite unique où elle fait le double pari du spectaculaire et de l’intime. Britney on le sait est une telle perfectionniste !

Tout démarre sur une scène décorée en hall de Palace où notre star déboule sous les spotlights moulée latex telle Catwoman pour un  » Toxic  » tout à fait intoxiquant. Mais le moment le plus chaud du show c’est avec  » Touch Of My Hand  » où Britney plonge mutine dans une baignoire transparente observant un de ses danseurs et une de ses danseuses en position aussi allongée qu’équivoque pour illustrer cette chanson qui évoque de manière très pudique la masturbation…

Sous-tif rose et petite culotte assortie pour  » Breathe On Me « , collant intégral transparent avec juste quelques perles et diamants, jamais Brit n’en aura autant montré à son public.  » Je sais que la plupart de ces chansons sont plus osées qu’auparavant. C’est un peu plus sexuel, mais pas au point de tomber dans le porno. C’est pas vulgaire ou quoi que ce soit, mais disons que j’ose beaucoup plus de choses.  » D’ailleurs, ne dit elle pas de son dernier album :  » Dans mon disque, j’ai écrit des paroles sur la frustration sexuelle parce que je n’ai personne dans ma vie en ce moment. J’ai probablement sublimé l’absence de sexe dans ces chansons.  »

Sur les scènes de diverses villes américaines, Britney se penche parfois vers un garçon en lui proposant de l’épouser… pour 55 heures. Officiellement aucun fiancé connu n’accompagne la star, et seul son petit caniche Mickey partage ses suites.

Le show déborde aussi de surprises et de versions remixées des anciens hits.  » Tous les invités de cet Hôtel » proclame Britney,  » vous, moi projetons notre propre énergie dans l’onyx et en retour la pierre prête vie à tous nos fantasmes. « .

Car sous le signe de cette pierre précieuse, l’onyx Britney prêche une nouvelle philosophie cool sans doute inspirée par la fréquentation de sa copine Madonna :  » On trouve cette pierre en Inde. Depuis très longtemps, les gens l’utilisaient. L’onyx est très puissant, ces pierres sont supposées repousser les diables. Quand on dirige de la lumière dessus, elle change de couleur. Elle symbolise merveilleusement ce que je suis.  »

Britney souhaite que ses fans sortent du show en ayant vécu l’une des grandes émotions de leur vie. Comme après avoir vu un film choc à grand spectacle où se mêlent des émotions extrêmes. Pour expérimenter en live & direct l’effet Britney, RDV le 18 Mai à Lyon et le 30 mai à Paris-Bercy !

8 commentaires

  1. Anonyme

    moi aussi je l’aime pas je l’a trouve trop provoque pourtant on a pas besoin de faire cela pour être connu mais bon…!!!
    bon article!!

  2. charlie90

    chacun ses gouts ! moi personellement je trouve qu’elle est un peu provante, voire beaucoup, mais de l’autre côté, elle chante bien…

  3. Anonyme

    je suis po du tt fan de britney
    sa tourné est trop provoque
    elle a abusee avec sa chansons ki dit:chaque personne ki le desir a le droit de me touche(pour ne po dire tripotter)

    Mais l’article est po mal

  4. Anonyme

    c pa vré ce ke tu di diams dimanche 30 mai g été voir son concert c t tro génial en + c pa tré provoc elle a just embracé 1 de c danseur!!!! on article et plutot bi1 biz a tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>