Christina Aguilera & Britney Spears

Christina Aguilera & Britney Spears

Co-animatrices au Disney Club, explosion au grand public à la même époque, même style de musique pop, succès similaire, tout ou presque pouvait inciter le grand public à comparer et Christina Aguilera, les deux reines de la pop US.

Si elles ont commencé à se faire connaitre en 1998-1999, elles ont également toutes les deux grandi géré leur succès et leur image à leur manière. C’est dans le clip de I’m A Slave For You que Britney a montré qu’elle était bel et bien passée du stade d’écolière aux nattes à celui de femme assumant ses atouts… féminins. Pour Christina, il fallut attendre un peu plus, mais elle fit grande sensation dans son clip Dirrty. Christina aura décidé de jouer la carte de l’ultra provoc’ et aura finalement fait beaucoup plus fort sur ce terrain que Britney. Etait-ce pour tourner en dérision Britney et lui montrer que, quitte à jouer les femmes fatales, autant aller jusqu’au bout ?… Toujours es-il que le string au-dessus du fut de Britney parait très ‘petite joueuse’ à côté des déhanchements et de la culotte (blanche) de Christina.

Christina aura donc choisi de frapper haut et fort, en clamant qu’elle n’était pas la petite fille jeune & jolie qu’on voulait qu’elle soit. Et par la même occasion, de dégoûter une bonne partie de ces fans pour ne finalement garder grâce à (à cause de ? ) ce clip que… les mecs. Si musicalement, beaucoup de Filles la trouvent toujours au top (et c’est normal), l’image qu’elle a donnée avec le tournage de ce clip en a effrayé plus d’une d’entre vous. Et c’est peu dire. Et c’est normal. Quand on a la voix et le talent qu’elle a, on devrait pouvoir éviter de se mettre dans ce genre de situation, juste pour faire parler de soi… Ce qui est sûr en tout cas, c’est que ça a marché : le clip et le refrain de Dirrty sont bel et bien restés dans les têtes.

Alors même si on s’est attardé sur Dirrty et que ça a fait beaucoup de bruit, il ne faut pas oublier que son album Stripped est un petit chef d’oeuvre. Des guests de prestige (Alicia Keys, Redman, Lil’Kim…), des titres qu’elle a co-écrits, une voix incroyable et des messages parfois très personnels : le second single Beautiful véhicule même un message d’espoir : ‘You are beautiful, no matter what they say, in every single way’. En gros, tu es beau, quoi qu’ils en disent. Christina encourage la différence… et le fait de l’assumer. Classe. Quant à son titre I’m Okay, elle y raconte les rapports violents qu’elle a pu avoir avec son père dans son enfance. Chapeau.
Et si Dirrty a choqué une partie de son public, toujours est-il que la miss clame haut et fort à qui veut bien l’entendre, que son album Stripped et ce single Dirtty, c’est bien elle. Et que l’idole des jeunes qu’elle représentait avant n’était rien d’autre qu’une image. Qui ne correspondait pas à ce qu’elle était. Qu’elle s’est même sentie piégée, par les gens qui s’occupaient de sa carrière, et qui ne souhaitait qu’une chose : qu’elle continue dans l’esprit ‘tout beau tout rose’ dans lequel elle avait connu un si grand succès (plus de 10 millions d’albums vendus…) Et si elle est heureuse comme ça, tant mieux pour elle…

Simplement, sans vouloir adopter une attitude réac’, je doute que son clip Dirrty soit réellement un exemple à suivre. Faire des cochonneries dans des douches avec des tas de copains et des tas de copines, c’est bon pour les films du premier samedi du mois sur Canal, ça… Huuuh!

5 commentaires

  1. Lailin

    la tenue de christina aguilera o NRJ MUSIC AWARD etait pas mal :p

    je rigole..

    ms ton article est pas mal, malgré ke je ne sois pas un fan incontesté de ces 2 personnes ! ;-))

  2. Anonyme

    moi je vé voir le 30 mai le concert de britney spears a paris . et jé vu des image en avant premieres dun de c concert et je pe te dir kelle et encor plu chode que la culotte blanche de christina!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>