Cold War Kids – Something Is Not Right With Me

Portés par l’un des meilleurs premiers albums de 2007 et par une série de concerts fiévreux et exaltés, le quatuor mené par Nathan Willett n’aura pas mis longtemps à conquérir les cœurs du monde entier.

Il n’aura pas mis longtemps non plus à donner une suite à « Robbers & Cowards ». « Loyalty to Loyalty » explore encore un peu plus profondément la « white soul » rêche et tourmentée de ces Angelinos qu’on croirait pourtant tout droit sortis du chaudron New-yorkais. Au fil des morceaux, on sent le groupe habiter son univers. Principale raison, la voix qui distille son énergie et orne une rythmique quasi métronomique qui donne densité et innovation à ce rock personnel. On reconnait néanmoins les fortes influences des Arcade Fire, Klaxon, Darkness et autres Wolf Parade.

En outre, il faudra ainsi plusieurs écoutes pour se laisser prendre au jeu, peut-être les voir sur scène où la rumeur les dit excellents : réponse le 27 mai à la Cigale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>