Commercial ou underground?

La télévision, la radio, la presse,… La musique tient une place prépondérente dans tous les médias. On vous pose souvent la question « t’écoutes quoi comme musique ? ». Certains ne veulent pas répondre du fait de la mauvaise réputation qu’ils risquent de se faire et peuvent mentir. Pourquoi ? A cause de ce qu’on dit à propos de certains groupes jugés trop commerciaux. Et bien effectivement la musique cache un aspect économique qui est sujet de beaucoup de débats.

On parle évidemment tous des télé-réalités comme la Star ac’. Tout le monde a déjà regardé (soupir pas devant ton ordi, t’es curieux comme tout le monde!) et chacun s’est forgé un opinion sur ce qui est de la musique médiatisée. Mais aujourd’hui la musique vise un public parfois très jeune. Ce public regroupe en général des jeunes qui ne porte pas encore de jugement réel au sujet de la musique et qui font donc comme les copains ou comme on leur dit de faire à la télé. Tout le monde s’est éclaté à 10 ans sur les boys band qui fesait fureur il y a quelques années. Aujourd’hui ce sont les L5 et les groupes du même genre qui prennent la relève. En parlant des L5 justement,… L’émission Popstar est en fait un casting national qui vise a rechercher des personnes afin de constituer un groupe de musique. Mais regarder ce que ça donne au final : cinq filles plutot mignonnes d’une vingtaine d’année qui se trémoussent bien devant les caméras. Jamais vous ne verrez par exemple de grosse moche dans un groupe de ce genre. D’accord elles chantent bien (faut tout de même l’admettre) mais comme des milliers de filles en France. Il y en a plein des filles comme elles cinq (recherché le nom quand même). Et c’est encore plus pitoyable de voir certaines d’entre elles s’effondrer en larme parcequ’elles ont été refusées ; c’est vrai quoi elles sont plusieurs milliers a faire ce casting, faut pas rêver non plus. Bon ben on voit direct les mentalitées d’aujourd’hui… Le resultat c’est donc un groupe de filles (plutot banales donc) qui chantent ce qu’on leur dit de chanter. Et ouai ! qu’est ce qu’elle chante ? pas ce qu’elle veulent mais plutot ce que les jeunes d’aujourd’hui veulent entendre : des chansons essentiellement traitant de l’amour (des mecs pour les filles et vice versa), ça va rarement plus loin. Et le comble c’est que ça marche bien. C’est les producteurs et tous le personnel qu’il y a derrière qui se frottent les mains. Et oui, le principal but de ces castings n’est pas l’épanouissement culturel mais plutot économique. L’argent, l’argent et encore l’argent.
Aparement ça plait à beaucoup de monde étant donné le succès de ces emissions (il y en a de plus en plus : « A le recherche de la nouvelle star », « Star ac’n°6527″, « Graine de star »,…). arf ! C’est bien à petites doses mais ce phénomène prend un peu trop d’ampleur à mon goùt. Après, ce n’est que mon opinion qui n’a pas reellement d’importance. Comme on dit, les goùts et les couleurs ne se dicutent pas.

D’un autre côté, il y a les groupes qui se créent d’eux même, qui parviennent à faire des petites scènes par-ci par-là et qui essaient de toucher également un certain public (précis). Mais le but des groupes de musique, c’est de jouer et de toucher un public ciblé en essayant de faire passer un message ou de vendre sa musique et de tirer profit du système médiatique ? Evidemment c’est un plaisir de faire un concert et ça doit être très émouvant de voir par exemple une foule reprendre en coeur un refrain que l’on a composé. Et pour cela il faut bien entendu se faire connaître, autrement dit faire de la pub (ce terme ne convient peut-etre pas exactement et peut avoir une connotation péjorative). Mais modération est le mot d’ordre. Faire une maquette c’est bien, tenter de faire partager sa musique c’est bien, faire pour cela des CDs c’est également une bonne chose, et forcément il faut vendre. On ne va quand même pas donner des CD qu’on a payer, ça reviendrait a trop cher. Gagner sa vie grâce à la musique, pourquoi pas ? Mais à partir du moment où l’on ne joue plus que pour ça, c’est là que ça devient grâve. La musique c’est avant tout un plaisir, on joue pour se faire plaisir, et gagner de l’argent grâce à sa passion c’est le rêve de tout le monde. Mais il faut s’imposer des limites et ne pas aller trop loin. Il faut garder sa notoriété sans en abuser.

Des questions se posent ensuite : quel groupe est commercial et lequel ne l’est pas ? Sur quels critères nous basons-nous ? Jusqu’où peut-on considérer qu’un groupe a du mérite ?…
Les réponses à ces questions dépendent souvent du style de musique. En effet, on ira beaucoup plus facilement dire que tel groupe est commercial parcequ’il fait de la pop alors que celui-ci l’est beaucoup moins parceque c’est du néo jazz électro-acoustic. La pop est souvent montrée du doigt car c’est ce style de musique qui subit le plus les délires médiatiques. Regarder la six et vous verrez que 9 pubs sur 10 sont des pubs de pop ou également de R’nB, style aussi apprécié des jeunes. Cependant succès ne rime pas forcément avec commercial; exemple, tout le monde connait le grand Bob Marley et ce n’est pas pour autant que c’est une « daube » commerciale. On reconnait en général ce genre de chanteurs (et de groupe) car ils durent ; ce n’est pas un tube que l’on va entendre pendant 2 mois et puis basta, non ! Ce genre de groupe est reconnu et chacun éprouve un certain respect pour eux. Dans la même lignée on peut parler des Doors, de Pink Floyd,…
Les groupes « underground » veulent en général garder leur « intimité musicale » réservée au public qui veut vraiment se plonger dans leur musique. Ils se mettent volontairement à l’écart des médias, se marginalisent en quelque sorte. Après évidemment il y a différents degrés. Certains restent exclusivement « secret », d’autres accordent tout de même quelques interviews par-ci par-là… etc. Le problème qui se pose c’est que l’on peut changer d’opinion sur un groupe indépendemment de la musique mais à cause d’auditeurs jugés inaptes à écouter cette musique, enfin bref on peut parfois parler d’intolérance.
Quels groupes ont du mérite ? Si un groupe se construit de lui-même, qu’il fait sa propre musique, qu’il se passionne pour cette musique, et qu’il tente par tous les moyens de se trouver un public, alors on peut éventuellement parler de mérite.

Conclusion (enfin) :

On ne peut pas se baser sur l’opinion de tel ou tel personne pour avoir une idée sur un groupe bien qu’on puisse tout de même le prendre en partie en compte. Il faut souvent ne se fier qu’à soi, à son ouie mais il faut aussi se renseigner et connaître l’envirronement du groupe de musique. Enfin bref, chacun écoute la musique qu’il veut mais il ne faut pas tomber dans le panneau de la musique « facile ».

5 commentaires

  1. Anonyme

    Oh, je me suis rajeunie :*)
    j’ai 23ans pas 21, mais c’est pas grave!
    Bon, j’ai fait quelques fautes (honte à moi) donc je m’en excuse, sinon j’attend vos réactions (si vous en avez bien sur…) voila voila!

  2. Anonyme

    Oula, c’est long à lire!!!
    Le sujet est vaste, je ne vais pas me lancer dans les commentaires, d’ailleurs, l’article est complet et expose bien nos idées (je me permets de ne pas parler qu’en mon nom, ceux qui sont inclus dedans se reconnaittront… et si ils sont pas d’accord… Arg… couic!!)!!!

  3. Anonyme

    Oui, desolée, j’en ai des choses à dire! :’D
    Mais sachez que sur ce theme des books de 500 pages ont été fait, alors là c’est rien …
    Puis, va falloir vous y faire à lire beaucoup, mes articles (j’en ai envoyer une 10aine) sont parfois plus long que celui là… voila donc!
    Ravi que The Ripper Brother et ses amis soit d’accord avec moi, les grands esprits se rencontrent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>