Concert – The shades, The Molly’s & The Beyonders

Amiens’ Burning est une association non lucrative créée il y a donc deux ans visant à aider les groupes à organiser des concerts, à faciliter leurs enregistrements, etc…Mathieu, le président, était de la partie vendredi soir.

Et Mary, sur les traces d’Amiens et de ces groupes aux sons rock et échevelés…

Tout d’abord, la SNCF a rendu mon voyage bien plus difficile. Quelle idée de partir loin de chez soi avec son baluchon sur l’épaule un jour de grève ! On cherche donc en urgence un covoiturage et direction la Picardie.

19h : la Malle à disques accueillait deux groupes : Les Shades et Les Molly’s pour une session acoustique. A noter que cette salle est d’une petitesse exceptionnelle et que Dieu soit loué, nous n’étions qu’à peine trop gros pour tous y entrer.

Quelques morceaux histoire de nous plonger dans l’ambiance de la future soirée qui s’annonce ma foi, délectable.

La session acoustique terminée, je fuis avec les Shades pour l’interview autour d’un plat chaud avant d’entamer le show. Six mecs majeurs (oui oui, ils se qualifient ainsi lorsqu’on leur demandent leurs âges), tous bruns à l’exception d’Hugo le clavier me racontent leurs périples et répondent à mes questions avec ironie ou sérieux, ça, je reste toujours hésitante…

21h : A la lune des Pirates. Une salle réellement étonnante. Petite mais à l’acoustique terrible, chaleureuse, de multiples couloirs qui débouchent ci et là, bref la lune des pirates est une adresse à retenir !

The Beyonders ouvrent le spectacle. Un groupe d’Amiens, composé de quatre jeunes hommes dynamiques et ouvertement présents sur scène. Enflammés, les groupies étaient hystériques et le son se voit propagé comme une onde de bien être. Tout le monde était heureux et les Beyonders le rendait bien !

Puis débarquent Les Molly’s, également un groupe Amiénois que j’avais déjà eu l’occasion et la bonne fortune de rencontrer lors du passage des BB Brunes à Lille en octobre dernier. Une petite dizaine de morceaux, des pogos à tout va, des groupies hurlantes, transpirantes et extasiées, des hurlements, du bruit à n’en plus finir et des slams indénombrables. Les Molly’s se présentent sur scène avec un peps étonnant et un jeu de scène saisissant. Gentiment présente au premier rang, devant Antoine le chanteur, je contemple avec stupéfaction la furie qui se produit derrière moi, je la ressens même. Bataillée de gauche à droite, l’ambiance était plus qu’enflammée, une vraie salle bouillante.

Et pour finir avec brio, Les Shades, affublés de blanc et Benjamin le chanteur, dans un survêtement (blanc !) sexy et moulant. La voix familière du chanteur provoque de nouveau l’hystérie dans le public. Les filles bavent et les musiciens donnaient et redonnaient. Du rock français teinté de fraîcheur et de vérité et des paroles qui touchent tous les publics. Etienne (guitare) et Benjamin (chant et guitare) s’entrecroisent, Harry derrière sa batterie se défoule comme un lion et s’affiche transpirant. Un groupe qui me plaisait d’écouter et qui maintenant me plait également à voir.

23h45 : La fin du concert a sonné et le public se disperse. La salle se vide. Les musiciens rangent leur matériels, les ingés-sons et lumière plient leurs affaires et j’attends impatiemment mon interview avec Les Molly’s. Du haut de la salle, j’aperçois la scène, Les Molly’s sont là, on s’assoit et on discute, l’interview commence. A voir dans interview de stars.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>