Control Club – La fin du monde

D’ AS Dragon (groupe ô combien prescripteur pour la nouvelle scène rock parisienne), Control Club a hérité de la guitare/chant de Stéphane Salvi et de la batterie/chant d’ Hervé Bouétard, qui les avait lui-même hérité de Montecarl.

Control Club est né du renfort d’Ivan Riaboff aux claviers et d’Eric Moerman à la basse. L’album “Morphine Ballroomperpétue avec talent la tradition dragonienne : des mélodies dansantes, frénétiques et efficaces (Inconsolable, Rougir, Pilote Automatique ou I’ll try), de fausses ballades romantiques (Jacqueline, Keine Romantik), pop (Play, Shame Exorcism) ou des brûlots improbables (La Fin du Monde, Ni Les Douanes).

Control Club est un groupe décomplexé aux accent brit pop qui jongle habilement avec les influences funk et ska.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>