Cradle Of Filth : Godspeed On Devil’s Thunder.

Pour tout connaître de la vie d’un personnage célèbre, d’aucuns diront qu’il suffit de lire sa biographie. Il faut désormais composer avec Cradle Of Filth qui expérimente, pour la seconde fois, le concept de la biographie musicale. Leur album « Cruelty And The Beast » (1998) retraçait la vie de la célèbre comtesse sanglante Elizabeth Bathory. Aujourd’hui, c’est Gilles de Rais, alias Barbe Bleue, qui a attisé leur convoitise. Psychopathe, assassin et pervers sexuel, le personnage a tout d’un objet d’étude !

Plus sombre et plus violent que les opus antérieurs du groupe, « Godspeed on Devil’s Thunder » gagne en inspiration. (Il y a deux ans, « Thornography », avait déçu)
Les compositions sont denses, l’articulation des séquences est parfaite et laisse place à quelques arrangements symphoniques qui séduiront les plus sceptiques. Mention spéciale pour « The death of love » où les cœurs féminins ont légion. Il rappelle sous certains aspects « Nymphetamine » en duo avec Liv Kristine. Le refrain -épique- est une merveille !

Emphatique, théâtral, hyperbolique, homérique… Sublime! « Godspeed On Devil’s Thunder » est un album de haute volée qui mérite aisément sa place au Panthéon des classiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>