CyberDodo, un drôle d’oiseau pour une belle idée

Le dodo prend sa revanche ! Le plus célèbre oiseau disparu de la planète est la mascotte d’une « plateforme communautaire dédiée à la Défense de la Vie ». Un symbole comme un avertissement. Le symbole d’un engagement aussi, celui d’un couple, Manuel et Alice Martin, pour qui s’engager c’est redistribuer un peu de la chance qui a été la leur aux autres. En créant cyberdodo.org en 1996, ils parient sur le jeu pour défendre l’enfance et l’environnement, deux thèmes intimement liés car le respect de la planète passe aussi par le respect de ses habitants.

Petit à petit, l’oiseau fait son nid et CyberDodo devient, grâce au concours de nombreuses organisations internationales (ONU, Interpol, WWF, Fondation Hope, …) et au soutien d’Albert de Monaco, un portail « humaniste » de référence. Un site qui pourrait clouer le bec aux mauvaises langues et aux pessimistes qui croient le combat plié d’avance. La lutte contre la cybercriminalité ou le réchauffement climatique, pour l’accès à l’éducation ou la protection des baleines, est une affaire de sensibilisation.

Quoi de mieux alors, pour faire passer le message aux générations futures, que de rendre ces problématiques ludiques ? « S’amuser en découvrant, découvrir en s’amusant », tel est le leitmotiv’ de CyberDodo.  Des tournois sont alors organisés régulièrement, avec console de jeu et autres cadeaux à la clé !

Lieu d’échange et d’information, le site est également pensé comme une agora, une tribune ouverte au débat, car « de la connaissance naît la liberté ! ».
Une manière de prendre sous leur aile les défis de la planète et de voler dans les plumes des politiques parfois frileux sur ces sujets.

N’hésitez pas à vous incrire!

Ambre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>