Da Vinci Code: pas à la hauteur?

Voici le film qui a fait couler plus d’encre qu’il en a fallut à Dan Brown pour écrire son roman et dont le battage médiatique est à la hauteur du succès en librairie.

C’est sur Ron Howard qu’est « tombé » la lourde tâche de mettre en scène le best seller de Dan Brown vendu à plus de 45 millions d’exemplaires dans le monde…
Je ne m’étendrai pas sur l’histoire, je crois que tout le monde la connaît… Ce scénario colle parfaitement au livre, un scénario des plus banal si on retire le coté polémique religieuse du film, mais on s’y laisse quand même prendre, bien que l’histoire est cousue de fils blancs… (Les erreurs historiques m’ont bien fait rire).
Les critiques de journalistes donnent un avis négatif du film. Mais malgré cette unité apparente, les avis sont très nuancés. Ils vont du film raté au film juste fade et trop fidèle au roman.
Or comment être déçu, ou comment être emballé par le film, puisque c’est la copie conforme du roman ?

Les décors sont magnifiques, il faut dire qu’avec un budget de 125 millions de $, Ron s’est donné les moyens. On voyage entre le Louvre, l’Angleterre, l’Ecosse, et on nous fait découvrir des lieux formidables et cela à travers le temps:
- 325 le Concile de Nicée
- 1099 prise de Jérusalem… (Superbe).

L’interprétation est inégale: Audrey Tautou ne convainc pas. Trop fade, pas assez impliquée… que fait elle là, on se le demande.
Tom Hanks joue parfaitement bien le rôle de Robert Langdon (le seul bémol, sa coupe de cheveux qui lui ôte tout son charme !) aussi Ian Mc Kellen est au sommet de son art en interprétant Sir Leigh Teabing, un érudit anglais complètement fou et d’un humour grinçant. Magnifique !!!

Une palme à Paul Bettany qui joue Silas le moine soldat albinos de l’Opus Deï, dont les séances d’auto-flagellation et de la pose du silice sont des plus réalistes, on dirait qu’il a fait ça toute sa vie !!!

Enfin, pour mettre un terme à la polémique, ce film n’a rien de fondamentalement choquant pour un chrétien, le scénario est du déjà vu, çà fait des siècles que ce fantasme court… La vision de l’Opus Deï est peut être plus dérangeante, car le livre donc le film fait d’elle une organisation secrète dont les dirigeants comme Mgr Aringarosa (Alfred Molina dans le film) sont prêt à tuer et à se servir de fanatiques comme Silas dans le film pour exécuter leurs basses besognes, mais ce n’est qu’une fiction…

Bref, un bon divertissement et ça s’arrête là. A voir pour se faire une idée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>