Devious Maids

Devious Maids : la série qui rend accro !

J’ai commencé Devious Maids totalement au hasard. Je me disais que c’était une version sexy et diabolique de Desperate Housewives (en plus à la prod’ il y a Eva Longoria) et qu’il fallait tenter le tout pour le tout.

L’épisode d’ouverture commence très fort : une domestique, Flora, se fait assassiner dans la maison d’un quartier bourgeois de Beverly Hills lors d’une private party entre voisins. Le générique avec la musique latino est sans aucun doute un fil rouge pour la suite: les héroïnes du show ont des prénoms hispaniques, des cheveux longs et noirs, un regard de braise et un petit accent à la Speedy Gonzales. Elles sont bien déterminées à découvrir qui a tué leur copine et ne sont pas de gentilles maids, ça non.

Je les trouve plutôt classe et pimpées pour du personnel de maison (en règle générale les brushings et autres manucures ne font pas partie des outils de ménage pour récurer la crasse). Mais bon, comprenez bien qu’elles travaillent pour de riches proprios : des psychopathes, des stars de la musique, des acteurs … Un monde normal et anodin auquel tout le monde peut accéder super facilement quoi.

On s’attache vraiment à chacun des personnages (mais j’ai mes chouchous comme toute bonne série qui se respecte), le scénario est drôle, cohérent, parfois y’a des petits airs de tango ou salsa pour détendre l’atmosphère qui pèse sur l’intrigue (c’est un meurtre, pas un aprèm’ cupcackes les gars). Le casting est bien rodé, on a hâte de trouver le coupable (un peu comme avec Cluedo).

Je vous recommande donc vivement Devious Maids qui sortira sur les petits écrans français en  février 2014. Si vous n’avez pas envie d’attendre vous pouvez toujours aller faire un tour sur les sites de streaming.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>