Dexter, une série qui tue

 

 

     Une longue vie pour une série en tout cas. Quand on sait que nombreuses séries sont arrêtées aux Etats-unis sans même finir leur première saison (les regrettées The Black Donnelys, Day Break), Dexter Morgan, avec une deuxième saison à venir en France et une troisième déjà signée, fait figure de valeur sûre.

 

La série est une adaptation du livre de Jeff Lindsay Ce cher Dexter. Ce Dexter là travaille pour la police en tant qu’expert en tâches de sang, et traque les meurtriers. Le petit hic, c’est que Dexter est lui-même de l’espèce des serials killer. En voilà un qui sait mélanger hobby et travail. La qualité de cette œuvre repose sur l’immersion dans la vie, dans la pensée de Dexter. Il nous y guide parfois, en voix-off, et nous fait découvrir les vrais sentiments d’un tueur en série. Ou plutôt l’absence de sentiments. Dexter nous explique comment il apprend à avoir l’air de quelqu’un de normal, à simuler les sentiments d’un homme banal. Le meurtre est ici traité comme une maladie, une addiction. Heureusement pour toute la population de Miami (ville où se déroule la série), le père adoptif du tueur, lui aussi dans la police, a éduqué son fils selon un code strict, afin que l’exutoire de ses pulsions ne soit que vermine. Meurtriers, violeurs, tous sont les cibles du tueur le plus prolifique de la ville. Dexter est ici parfaitement interprété par Michael C. Hall (Six Feet Under), et séduit par sa différence.

La série fascine par son sujet de base, elle touche par le personnage même de Dexter, et passionne par son déroulement plein de suspens. Des ingrédients qui ne sont pas magiques mais très bien utilisés par les réalisateurs. Dexter est une grande réussite, critique et publique, une de plus pour la chaîne Showtime, et un bon choix pour Canal+. La deuxième saison est en cours de diffusion au Etats-Unis, donc diffusée d’ici quelques mois en France. Une troisième a été également annoncée, comme quoi le crime a de l’avenir.

 

En cadeau, encore un générique très soigné signé Showtime :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>