Dr Allan et Mister Théo

C’est un virage à 180 degrés qu’à opéré Allan Théo. Surtout connu pour le carton d’ « Emmène-moi » en 1998, Allan a traversé une période charnière pour sa carrière : entre difficile retour à l’anonymat et remise en cause artistique. Un album pop rock, puis un troisième en 2008 passé inaperçu. Si l’artiste rompt avec son passé de « chanteur pour minette », il peine à trouver ses marques.

Quitter la capitale, se remettre à écrire et à composer loin des archétypes qui lui sont imposés : un changement de vie salvateur. Pour faire bouillir la marmite, il trouve un poste dans une banque. Un univers strict et impersonnel qui lui inspire ce nouvel album où l’artiste « reprend les armes » sous les traits de « Monsieur X », un double sombre et mystérieux. Guitares métalliques et voix méconnaissable (sa vraie voix !), Allan flirte avec le néo-métal. Rien que ça ! Sur le papier (et dans mon esprit bien étriqué parfois), ça ne pouvait pas coller. A l’écoute, on change d’avis. Les textes chocs sont projetés avec véhémence et ardeur sur des guitares rageuses. Une énergie à laquelle répond une sensibilité à fleur de peau.

A l’image de la pochette de l’album, Allan Théo a pris des coups, mais a su se relever avec panache. Il fait ce qu’il aime, avec intégrité et passion. Ça s’entend. Et rien que pour ça, on l’écoute avec plaisir. Pour ce qui est du clip, je serai plus réservée. Le porno pas chic, c’est cheap.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>