Et Cécilia s’exila…

     Tout avait pourtant si bien commencé ; tombé amoureux de sa bien-aimée en la mariant à Jacques MARTIN à la mairie de Nanterre, Nicolas SARKOZY ne se doutait pas encore du destin qui l’attendait… Encore tout jeune à l’époque, il ne pensait qu’à sa carrière politique. D’abord malheureux, après s’être allié avec Edouard Balladur lors de la présidentielle de 1995, il effectue une longue traversée du désert jusqu’en 2002. Date où, Jacques CHIRAC, réélu président de la république le nomme ministre de l’intérieur. Nicolas SARKOZY effectue alors un véritable retour médiatique. On ne l’arrête plus, il est sur tout les fronts et se porte déjà candidat à la présidentielle de 2007 en 2002 ! Nicolas SARKOZY prend l’habitude de la suractivité, une mauvaise habitude qu’il ne semble pas en mesure de perdre. Une suractivité qui d’ailleurs, dérange la chiraquie et qui met tout en œuvre pour le stopper. Des tensions commencent à naître en Jacques CHIRAC, Dominique de VILLEPIN et Nicolas SARKOZY. Ces tensions n’y feront rien, Nicolas SARKOZY sera élu président de la république le 6 Mai 2007

     Et Cécilia dans tout ça ? Elle divorça avec Jacques MARTIN, et s’en alla ensuite avec notre futur président de la république. Elle se montre quasi inexistante alors que son nouveau mari monte en flèche dans les sondages et lors de la campagne présidentielle, on pourrait même dire qu’elle fut absente, Cécilia SARKOZY se fit de plus en plus discrète. On commença seulement à parler de la première dame, lors de la passation de pouvoir, où toute la famille SARKOZY fut réunit au grand complet.

La libération des infirmières bulgares

     Le nom de Cécilia SARKOZY, ne se fit entendre réellement dans le peuple français que lors de la libération des infirmières bulgares. Laquelle libération avait déclenché la polémique sur la manière dont celle-ci fut effectuée. Rappelons que Cécilia SARKOZY, s’était rendu sur place, à la place du ministre des  affaires étrangères, Bernard KOUCHNER et compagnie du secrétaire général de l’Elysée. Pendant que l’opposition est la presse apprenait la nouvelle et se moquait déjà de l’initiative plutôt rocambolesque de Mr SARKOZY, l’incroyable se produisit. Les infirmières Bulgares étaient libérées ! Coup de chapeau de Mr SARKOZY, et au passage un joli pied de nez à l’opposition qui en eut le souffle coupé ; n’ayant pour seul argument la pratique peut démocratique de cette libération. En effet, la France avait voté pour « Sarko », pas pour Cécilia. Ce fut la seule fois où l’on parlait de Nicolas ET de Cécilia dans les médias.

     Et c’est donc contre toute attente que la France apprend le divorce très probable du couple présidentiel. En effet, il ne semble ne s’agir que d’une rumeur pour le moment. Toujours est-il que l’Est républicain semble avoir obtenu quelques informations croustillantes, il parle même d’une procédure au tribunal de Nanterre ! Des propos appuyés par le fait que Mme SARKOZY, n’a plus été vue en compagnie de son mari depuis l’été dernier… Elle serait actuellement en Suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>