taser

Être nu et se faire taser : nouvelle forme d’art ?

C’est le photographe Patrick Hall qui a eu l’idée assez saugrenue de prendre en photo des gens nus en train de se faire taser … Par leurs proches. J’hésite entre une séance sadomasochiste ou la réunion hebdomadaire des ACE (accros aux chocs électriques). Pour ceux qui auraient besoin d’une petite PIQÛRE de rappel (oui j’aime la lourdeur de mes sous-entendus), le Taser (de la marque du même nom) est un pistolet qui envoie des décharges électriques assez puissantes pour neutraliser un individu : il s’utilise BIEN ÉVIDEMMENT, en cas d’attaque imminente et que le gugus tentant de vous agresser se jette sur vous comme un dégénéré. Le taser a donc pour but de « paralyser » la personne durant quelques instants, sans pour autant la blesser gravement. Et n’allons pas dire que que le taser chatouille, le taser FAIT MAL, même en l’espace de quelques secondes. Il peut laisser des séquelles ou causer la mort (de façon directe et indirecte).

Habitué des portraits, Patrick Hall explique qu’il a tenté de capter une expression différente des visages photographiés, en créant volontairement le malaise avec un objet inspirant la crainte et l’effroi. D’un côté (la personne qui « tase ») comme de l’autre (la personne » tasée »), les réactions et les émotions qui se dessinent sont impressionnantes.

Certes, c’est un projet artistique encadré. Mais rappelons le quand même : hors contexte photo, le Taser est une arme avant tout.

Petit teaser :

Image de prévisualisation YouTube

Et voici la version longue.

Image de prévisualisation YouTube

Pour plus de news, rejoignez-nous dès maintenant sur nos pages Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>