Etudiants face à la précarité : leur santé n’est pas au beau fixe !

Etudiants face à la précarité : leur santé n’est pas au beau fixe !

Selon le sondage mené par l’IFOP (Institut Français d’Opinion Publique), en association avec la LMDE (mutuelle étudiante), sur un échantillon d’environ 9000 individus, la situation est critique.
Plus d’un étudiant sur quatre (soit 26%) peine à « boucler les fins de mois » : loyer à payer, alimentation … Tout cela ne laisse pas beaucoup de place à la prise en charge médicale, lorsque l’on est malade. En effet, une grande majorité d’étudiants en difficulté renoncent aux soins, car « c’est trop cher ». Sans compter que peu d’entre eux bénéficient d’une aide ou d’une protection sociale (allocations familiales, aide au logement).

Pour beaucoup, les consultations et autres médicaments représentent une somme conséquente, qui pourrait servir à des dépenses plus importantes, voire urgentes. Cela entraine donc une problématique à résoudre : comment faire pour que les étudiants ne tombent pas dans une spirale dramatique qui aggrave leur état ?

Ce que réclame la LMDE, c’est une aide concrète pour les étudiants. Un montant minimum alloué à chaque étudiant pour les dépenses santé. Le gouvernement et son président  Nicolas Sarkozy, avaient donné leur parole pour remédier à ce problème. Mais jusque là rien n’a été mis en place.

Encore plus désarmant : la génération estudiantine a le moral dans les chaussettes. Lors de l’enquête IFOP-LMDE, plus d’un tiers des étudiants (soit 40% des individus interrogés), a dévoilé des symptômes de mal-être, et parfois même une vraie souffrance psychologique (déprime, tristesse), .

Problème de société, problème de santé publique … Les étudiants n’ont pas la pêche, et il faut trouver un remède. Le plus rapidement possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>