Fais-moi peur, j’adore!

« Fais de beaux rêves », vous disait-on dans votre enfance. Aujourd’hui vous préférez sans doutes entendre: « Fais de bons cauchemars »! Car vos gouts en matière de cinéma, de télé, de livres ou de jeux vidéos sont plutôt du genre à vous faire dresser les cheveux sur la tête. Horreur et frissons, vous adorez! Mais tout cela est-il bien normal, docteur?
« Certainement répondent les psy. La peur est inscrite dans l’individu dès la naissance.Un des enjeux de l’existence est de savoir comment l’organiser, quoi faire avec cette peur qui peut venir de l’intérieur ou de l’extérieur. »
Et ce n’est pas un hasard si vous aimez vous confronter à la peur à travers vos lectures ou les films que vous regardez. Au lieu de subir passivement la peur, on peut alors la rejouer en étant actif, en contrôlant la situation, on la domestique en quelques sortes.
Ainsi, paradoxalement, se faire peur devient plutôt rassurant. Mieux: cela procure en prime un réel plaisir quand on parvient justement à dominer sa frayeur. Un plaisir qui s’inscrit également dans la notion de partage. En se retrouvant sur certains films ou certains livres, on se rend compte qu’on n’est pas seul avec ses idées épouvantables, ses peurs. Et c’est aussi réconfortant.
Le seul bémol à ce que l’on pourrait appeler une peur contrôlée, est la prise de distance avec les faits ou les actions de ces différents supports que sont les films, livres, jeux vidéos, jeux de rôles… En effet, il est « bon » de se faire peur, mais il est aussi important de différencier réel et immaginaire… car la vie n’est pas un jeu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>