Fassbinder


Fassbinder,Rainer Werner(1946-1982)

Né le 31 mai à Bad Wörishofen, en Bavière, fils d’un médecin et d’une interprète Rainer Werner Fassbinder fut élevé par sa mère après le divorce de ses parents, en 1952.Il fréquente plusieurs lycées a Augsbourg et Munich ,il quitta l’école en 1962,avant de passer le bac. S’intéresse déjà beaucoup au cinéma il prend des cours d’art dramatique de exerça divers métiers, puis réalisa ses premiers courts métrages, en 1965 et 1966. Refusé à l’école de cinéma nouvellement crée à Berlin, il rejoignit, à Munich, la troupe d’avant-garde de l’action Theater, où il fit ses premières mises en scène. Avec quelques membres de cette troupe, dont Hanna Schygulla, il créa, en 1968, l’Antitheater, qui devient rapidement célèbre pour ses représentations provocatrices, révisions iconoclastes de pièces classiques ou interprétations de textes écrits par Fassbinder lui-même. Tout cela se situe dans l’ambiance de l’époque 1968 politisation importante du théâtre et de la littérature de l’art. En 1969, il réalisa trois films pour le compte de la société de production Antitheater-X-films, dont Katzelmacher, très influencé par J-L Godard. Ce film, histoire d’un immigré grec persécuté par ses voisins allemands, assura d’emblée sa célébrité en Allemagne. Doté d’une immense capacité de travail, Fassbinder ne cessa, dès lors, de tourner, tant pour le cinéma que pour la télévision, sans pour autant délaisser ses activités théâtrales qu’il n’abandonna qu’en 1974.Il s’entoure d’un noyau d’acteurs fidèles qui jouent et rejouent dans plusieurs de ces films. Durant les tournages ils vivent le plus souvent ensemble. Les plus célèbres sont Hanna Schygulla et Ingrid Caven qui devient sa femme en 1970. En 1972 il obtient le Bundesfilmpreis pour : « Der Händler der 4 Jahreszeiten »(la marchand des 4 saison) Tour à tour scénariste, dialoguiste, réalisateur et monteur, il joua également dans certains de ses propres films – il tint notamment le rôle principal dans le Droit du plus fort(Faustrecht der Freiheit, 1975). Parmi les mélodrames « fassbinderiens », il convient de citer les larmes amères de Petra von Kant(Die Bitteren Tränen der Petra von Kant, 1972) – qui fut largement salué pour sa vision réaliste de l’amour lesbien – Tous les « autres » s’appellent Ali ( Angst Essen Seele auf, 1973) couronné à Cannes et le mariage de Maria Braun ( Die Ehe der Maria Braun, 1979)premier volet d’une trilogie,son ouvre clé. Avec ce film, portrait d’une femme dans l’Allemagne de l’Ouest de l’après-guerre, Fassbinder reçut de nombreuses propositions de producteurs. Après avoir réalisé pour la télévision l’adaptation du roman Berlin Alexanderplatz, d’Alfred Döblin, il revint au cinéma avec succès et tournent en 1980 Lili Marleen. Il réalisa enfin Querelle, adaptations du livre de Jean Genet, avant de mourir d’une overdose de cocaïne et de somnifères le 10 juin 1982

Fassbinder a fait 41 films en 14 ans, et a également fonctionné en tant qu’un acteur, un producteur, un directeur de théâtre, un compositeur, un concepteur, un rédacteur, et cameraman. Sa mort est souvent considérée l’extrémité du nouveau cinéma allemand. Il a reçus de nombreux prix et distinctions nationaux et internationaux au cours de sa carrière.

Precision je vous ai mis mon exposé en tant qu’article donc je tiens mes source d’internet d’encarta et de ma professeur d’allemand…je n’estime pas que cet article est bien le miens…mais comme on ne savais qui c’etait voila j’ai mis mon exposé ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>