Geluck se lâche !

Le Chat, homologue félin de Philippe Geluck, refait parler de lui. On le connaissait souvent impertinent, parfois insolent, mais jamais impoli. C’est en tout cas le qualificatif employé par l’auteur lui-même pour présenter la quarantaine de dessins inédits de ce nouvel album. Société, politique, religion, tout y est passé au crible, sans censure, ni limites. Les textes sont en réalité extraits de la chronique du supplément week-end du Soir, journal belge dans lequel Geluck assure une intervention hebdomadaire. Les dessins, eux, proviennent principalement de la rubrique « Geluck se lâche » dans Siné Hebdo ainsi que la rubrique de dessins d’actu chez Drucker. Figurent également dans cet album, les dessins inédits les plus trash de la production quotidienne de Geluck ainsi que de nombreux inédits.


Le dessinateur a trouvé là un bon moyen de casser l’image policée qui lui collait encore à la peau. Un risque assumé. Des limites ? « J’en avais jusqu’à présent, dévoile l’auteur, mais avec ce livre je ne m’en suis mise aucune. J’y ai même intégré un dessin sur Emmanuelle que je n’ai pas osé publier au moment de sa mort. Cela dit à part cette grande dame et le Pape, qui lui est une tête à claque, je ne m’attaque pas aux vrais gens, surtout pas aux gens en souffrance. »
Un album détonnant don, en attendant l’adaptation en dessin-animé du félin le plus humain de la BD, avec Félix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>