gente dame, gente d’ame

Amie d’amant
D’âme en peine
Peine de cœur
Ecœuré de peindre ta beauté

Faible destinée,
Mais je ne puis me résoudre

A t’abandonner
Dans le bras d’un autre
Que moi,
L’étranger étrange qui étrangle ton sommeil
Et te fait rêver !!!

O, gente dame, je n’ai plus
Deux ans

Bonjour la quinzaine
Gente d’ame
Je t’adule

Et j’arrose le champ de l’amour
D’un engrais,
Fertile…

Et mon espoir freine,
Notre destinée
Fictive …

Car tout n’est qu’irréel,
Gente dame

(et ta robe bleue qui se soulève…)

ce soulèvement est le bienvenu,
gente d’ame

si je pouvais,
je t’épouserais,

comme ta beauté qui
épouse ton âme,

c’est a dire avec magnificence !!!!!!!!!!

suis je coupable de te
dire cela ?

suis je coupable d’être égoïste ?

car, quand je pense a toi,
comment ne pas
penser a moi ?
(cela va de soi !)

a nous, quoi !

mais, si l’amour est égocentrique ;

le monde est donc
de ce fait
perdu,

gente dame
or, dans ce cas la,

la bataille pour ton corps est perdue !!
(j’enrage, encore !)

oh, désolé !!!!
gente d’ame
désolé,
mon visage l’est !

désolé, (si)
mon visage (est) laid !

désolé,
si tu ne me donnes pas la réciproque de cette charmante propriété,
que je ne peut que t’énoncer :

moi+toi=aimer !

mais ce problème,
doit se résoudre !
gente dame !!!!!!!!!

7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>