Hannibal, les Origines du Mal

Après nous avoir fait frémir dans notre canapé, voici que Peter Webber remet de couvert, fermant la trilogie des « Hannibal ». Vous allez trembler…Ce troisième film raconte en fait le pourquoi du personnage, sa jeunesse, avec un grand a priori… Car si je vous dis Hannibal Lecter, vous pensez tout de suite Anthony Hopkins, psychopathe génial, cervelle, raffinement, « Clarisssseee », Cianti et Florence…

Et bien là rien de tout çà, ce film tend à humaniser le personnage. On a pitié de lui, de ce qu’il a subit. Lecter n’est plus le grand sadique, raffiné, mais un pauvre traumatisé qui se venge de ce qu’on a fait à sa soeur !

Pour nous interprété ce génie du Mal, le réalisateur a choisit un petit français, une étoile montante dans la personne de Gaspard Ulliel. Quel défi pour lui de reprendre le rôle d’Anthony Hopkins !
Et bien c’est à moitié raté, Ulliel joue assez bien, mais il est statique, il arrive à paraître comme un psychopathe mais cela ne fait pas naturel, il ne rend pas le sadisme, ni le raffinement du vrai Lecter…

A noter, le fait que tout son raffinement, son plaisir de cuisiner, son charme, ses manières lui viennent de part son éducation Française ! D’ailleurs on aperçoit une belle reconstitution de la France d’après guerre, une France qui doit se remettre en question pour aller de l’avant (traque des Collabos), mais aussi une France dont le dynamisme revient !

Une incohérence cependant : son éducation japonaise et sa fascination pour cela, du fait qu’à aucun moment dans les autres films il n’en fait mention, donc on a le droit à une scène assez grotesque d’entraînement, notre Lecter était devenu un Samouraï…

En bref :
Payer une place de cinéma pour aller voir ce film n’est pas indispensable, cela risquerait de vous faire changer de vision sur ce monstre, ce génie du Mal qu’est le Grand Lecter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>