HJ Boungo – Novilu

Du journalisme à l’écriture, il n’y a qu’un pas. La méthode est le style sont différents, la passion des mots la même. Cet ouvrage est le fruit d’une longue réflexion et d’une ancienne volonté d’écrire de son auteur.
Harry Roselmak signe donc son premier roman et a choisi pour l’occasion un pseudonyme H comme Harry, J comme Joseph sont second prénom et enfin Boungo rappelant le nom de jeune fille de sa mère. Il s’agit du pseudo le plus éphémère de l’histoire de la littérature. En effet ce livre était passé inaperçu, lors de sa sortie, en juin 2007. Aujourd’hui, le voile étant levé sur la réelle identité de son auteur, Novilu s’arrache !

Novilu est plus facile à lire qu’à expliquer. Le titre résume l’intrigue : Nos vies lues. Avec ce thriller fantastique, HJ Boungo n’a pas opté pour la facilité. La narration n’est pas linéaire et nous « ballade ». L’intrigue est alambiquée mais on découvre au fil des pages des indices qui permettent d’élucider certains questionnements.

Les personnages de Novilu se rendent compte qu’ils rêvent de leur vie. Un d’entre eux, le narrateur, que l’on pourrait assimiler à un « Dieu littéraire », prend rapidement le dessus. Les autres prennent conscience de leur caractère livresque et tentent de se révolter. Le narrateur est en réalité assujetti à une force supérieure et comprend qu’il n’est pas celui qu’il croit être.
Cette mise en abîme permet au lecteur de rentrer dans cet univers noir, malsain, qui frôle avec la psychanalyse.

Novilu est un premier roman réussi mais qui demande une réelle volonté de l’aborder de la part du lecteur. Un thriller saisissant sur la liberté, la pouvoir et l’être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>