I Love My Neighbours : trois âmes dérangées au rock déjanté

Le groupe de rockeur est composé de Jeremy (chant & guitare), Alexis (basse) et William (batterie). A la sortie du lycée, Jeremy cherche son groupe de rêve et recrute alors son ami Alexis et Anaïs (plus connue pour être désormais la batteuse des Plasticines). Le groupe qui n’a pas reçu de vraies formations musicales, s’entraine et s’essaye à la musique dans le salon du père d’Alexis. Les voisins n’appréciant que moyennement le son saturé des riffs de guitare : le groupe y trouve son appellation : The Fucking Neighbourgs ! Ils réussissent à se produire sur les petites scènes françaises et enregistre en studio en 2006. Mais très vite,  le groupe bat de l’aile et la batteuse s’envole vers d’autres horizons remplacée immédiatement par un nouveau venu aux bagages remplis de son destroy : William. Le groupe prend un véritable tournant à ce moment et s’oriente  franchement vers une musique plus rock et plus percutante. En 2007, ils enregistrent leur première maquette et décident de changer le nom du groupe, qui passait plutôt mal auprès des circuits promotionnelles, avec ironie le trio se rabat sur : I love my neighbours. Le groupe est lancé et continue de faire le tour des salles et des bars pour se faire connaitre.

Pour cerner les personnages, petite présentation sur leur site  : "Trois jeunes hommes dérangés en quête de partage via une musique pondu dans l’urgence la plus pressante. Des cris, des rires et des excuses dans des crissements de notes qu’ils ne pourraient nommer. Des éclats de grands n’importe quoi ou de tout petits riens qui forment un tout compact et nerveux. Trois âmes qui s’entremêlent dans un rêve. Trois ânes qui s’entrechoquent sur scène. Après tout on est là pour s’amuser aussi…"

C’est du rock’n roll garage léger et entrainant, sans prétention et sans concessions. Le retour presse est plutôt positif  le groupe a même réussi à séduire la bible du rock, Les Inrockuptibles qui écriront : « ces trois Parisiens entrent par la grande porte de la nouvelle scène anglaise, dansante et pop, avec un cartable plein de lances-pierres fournis par Nirvana ».

Un  EP est prévu pour cet automne. En attendant, regardez leur vidéo au concept sympathique bien qu’il ne soit pas nouveau. I love my Neighbourgs font écouter leur son à des passants dans la rue et filment leur réactions. A priori : le public est conquis.

 

Agnes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>