Iles Féroé 0-6 France

En effet, l’avion des Bleus a connu de grosses difficultés, à cause du brouillard, pour atterrir sur ce petit archipel de 45000 habitants, situé entre l’Ecosse et l’Islande. Ils sont finalement arrivés, à seulement trois heures du coup d’envoi… Mais cela ne les a pas empêchés de rendre une copie propre, pour ce match piège.

Le trio d’attaque, composé d’Anelka, Henry et Ribéry, se montra en évidence dès les premiers instants de la rencontre. Très rapidement, ce dernier profita de la passivité de la défense adverse pour offrir un caviar à Anelka, qui ouvrit le score de près (0-1, 7ème). Dans la continuité, Henry, encore servi par Ribéry, enroula sa frappe et trouva le petit filet féroïen, pour doubler la mise (0-2, 8ème). L’attaquant de Barcelone égala ainsi le record de buts sous le maillot bleu d’un certain Platini, avec 41 réalisations. Les Bleus avaient définitivement éliminé les 11heures d’avion. Les Iles Féroé se réveillèrent, et donnèrent quelques frissons aux Français, mais Landreau rassurait ses troupes. Au quart d’heure de jeu, Ribéry, très en vue, ne parvint à cadrer sa frappe. Les dix minutes suivantes furent une succession d’occasions stoppées par le portier des locaux. Le dernier quart d’heure de la mi-temps baissa en intensité. Les Féroïens sortirent un peu plus de leur camp, mais restèrent trop imprécis pour espérer inquiéter la défense bleue.

            A la pause, la France mena donc logiquement par 2 buts à 0, grâce à deux buts marqués rapidement.

            Au retour des vestiaires, Anelka fut remplacé par le jeune Benzema, actuel meilleur buteur du championnat de France avec dix réalisations. Le Lyonnais ne tarda pas à se mettre en évidence, en expédiant un centre millimétré de Ribéry, de la tête, pour son premier ballon (0-3, 48ème). Le match se durcit, les Féroïens, dépassés, multipliant les fautes. A la 60ème minute, les Scandinaves manquèrent de peu de réduire la marque. Cinq minutes plus tard, Ben Arfa, tout juste entré en jeu, obtint un coup franc plein axe, aux 25 mètres, que Rothen expédia dans la lucarne (0-4, 65ème). C’est le premier but du Parisien chez les Bleus. A un quart d’heure du coup de sifflet final, les Féroé tentèrent de sauver l’honneur, mais le cadre se déroba à deux reprises. C’est au contraire Benzema qui, reprenant un ballon contré dans la surface de réparation, enfonça le clou, s’offrant même un doublé (0-5, 79ème). En toute fin de match, Ben Arfa, coéquipier de Benzema à Lyon, paracheva la victoire française en inscrivant un but pour sa première sélection (0-6, 89ème). La boucle était bouclée.

            Ainsi, l’équipe de France repart des Féroé avec trois points, et la manière. Cette victoire est précieuse, mais pour l’instant insuffisante, puisque l’Ecosse et l’Italie, tous deux vainqueurs, restent devant au classement. Mercredi 17 octobre, les Bleus recevront, à Nantes, la Lituanie, équipe à priori plus difficile, et tenteront de sortir vainqueurs afin d’espérer encore une qualification pour l’Euro…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>