Inde

Inde : les viol(ence)s doivent cesser !

Pendant que l’on installe des toilettes côte à côte pour personnes de même sexe dans l’antre russe des JO de Sotchi, des Indiennes subissent des choses inadmissibles, de celles qui me donnent la gerbe.

Une jeune femme de 20 ans a été condamnée par le conseil de son village à une peine ignoble, inhumaine (ce qu’ils appellent « justice » et « peine » sont, pour moi, des sentences barbares et condamnables). Elle s’est faite attacher à un arbre, puis violer par 13 hommes pour avoir vécu une aventure amoureuse avec un individu venant d’une autre tribu que la sienne. En effet, si la somme de 50 000 roupies n’était pas donnée par l’un des deux amants, la jeune Indienne devait s’attendre à des représailles, ce qui n’a pas manqué de se produire. Selon le médecin qui l’a examinée, elle aurait pu en mourir. Si elle a survécu c’est « parce qu’elle était robuste et plutôt solide ». Ce qu’elle a subi (et ce que des millions d’enfants ou de femmes subissent d’ailleurs), c’est indescriptible, inadmissible. Je ne connais pas du tout les rites, les mœurs et le fonctionnement des différentes tribus en Inde. Je ne sais pas qui fait la loi dans ces communautés ni qui « commande ». Mais après les viols collectifs de femmes qui se sont déroulés dans ce pays, qu’elles y vivent, y voyagent ou y étudient, ce genre de choses doit cesser. C’est une agression physique et morale, violente. Outre l’atteinte à la dignité et à la liberté de l’individu, cela  peut également entrainer le décès d’un être humain. Alors entre les lapidations, les mutilations et les offensives physiques ça commence à bien faire. Quant à la question du droit des femmes, IL SERAIT TEMPS DE S’Y METTRE (même si ça fait doucement son chemin dans la tête des gens, provoquant indignation et scandale).

Et je ne sais pas si arrêter les coupables sans connaître le procès définitif (c’est à dire passer par la case prison et non pas bénéficier de l’acquittement) bouleversera les mentalités d’une société à tendance patriarcale.

Pour nous donner votre avis, n’hésitez pas à laisser un commentaire et rejoignez-nous sans plus attendre sur nos pages Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>