Infos extravagantes

Un petit poisson tropical rouge fluorescent va devenir le premier animal de compagnie modifié génétiquement, a annoncé une société américaine qui entend le commercialiser cinq dollars pièce en janvier prochain.
Ce poisson zèbre devenait à l’origine fluorescent au contact de toxines dans l’environnement, pour détecter ces dernières. Mais la société Yorktown Technologies va maintenant le vendre au grand public.
Les scientifiques utilisent depuis des dizaines d’années dans leurs recherches un gène appelé « protéine vert fluorescent », qui provient d’une méduse.
Le poisson tropical, commercialisé sous le nom de GloFish, porte un gène similaire provenant d’un corail de mer, et qui le rend fluorescent tout le temps.

Des chercheurs étudiant des roches de l’Antarctique (pole nord) affirment avoir découvert la preuve qu’une énorme météorite a percuté la Terre il y a 251 millions d’année, provoquant la plus grande extinction d’espèces de l’histoire, selon une étude publiée dans la revue « Science ».
L’extinction dite du Permien-Triassique a vu disparaître environ 90% des espèces. Elle s’est produite quelque 185 millions d’années avant qu’une collision similaire avec un astéroïde n’entraîne la disparition des dinosaures.
Asish Basu, professeur des sciences de la Terre à l’université de Rochester, dans l’Etat de New York, affirme que la composition chimique de fragments rocheux prélevés dans l’Antarctique apporte la preuve d’un impact très violent, il y a 251 millions d’années.
Les fragments ont été découverts dans une couche géologique marquant le début de l’extinction du Permien-Triassique. Une analyse montre qu’ils ont des propriétés chimiques qui sont la marque distinctive des météorites.
On ne peut trouver la composition chimique découverte que dans des météorites très primitives de 4,6 milliards d’années, aussi anciennes que notre Terre.
Cette découverte accrédite la théorie selon laquelle un corps céleste de la taille d’une montagne a percuté la Terre. L’impact dévastateur aurait provoqué une immense boule de feu et envoyé des milliards de tonnes de poussières dans l’atmosphère, masquant le Soleil pendant des mois. Il aurait également déposé une couche de poussières de même composition chimique que la météorite.

A l’époque du Permien-Triassique, on estime que l’Afrique, l’Amérique du Sud, l’Inde, l’Australie et l’Antarctique ne formait qu’un seul supercontinent appelé la Pangée. On ne sait pas exactement où la météorite a pu tomber
La vie sur Terre à l’époque était très différente. Il n’y avait pas de grands animaux, mais beaucoup d’espèces vivant sur terre et dans la mer, et il y avait des plantes.

Les océans n’ont pas encore livré tous leurs secrets. Des chercheurs menant un vaste recensement de la faune et de la flore marines depuis trois ans estiment ainsi que 5.000 espèces de poissons inconnues restent à découvrir dans le monde, selon leur premier rapport d’étape.
Le Centre d’études de la vie marine (CML), qui regroupe 300 scientifiques de 53 pays, a comptabilisé à ce jour 15.304 espèces de poissons et environ 200.000 autres espèces d’animaux et de plantes. Les chercheurs pensent qu’à la fin de l’étude, qui s’achèvera en 2010, le nombre d’espèces marines recensées pourrait dépasser 2 millions, parmi lesquelles 20.000 poissons.
Le CML a déjà permis d’allonger la liste des espèces connues. Chaque année depuis 2000, il a ainsi découvert 150 à 200 nouvelles espèces de poissons, soit en moyenne trois par semaine, et 1.700 autres espèces animales et végétales marines. Dans cette dernière catégorie, on trouve de nombreux petits animaux basiques comme les vers ou les méduses.

Un village fidjien va présenter des excuses officielles pour avoir mangé, il y a 136 ans, un missionnaire anglais qui avait osé toucher à la tête du chef de la communauté.
Le révérend Thomas Baker, de la société des missionnaires de Londres, avait été tué par les Navatusila le 21 juillet 1867 après avoir ôté un peigne de la chevelure du chef du village. Il était, et est toujours, strictement interdit de toucher à la tête couronnée. Le révérend a en conséquence été cuit et mangé, devenant ainsi la première, et seule, victime des ces îles jadis appelées « Iles Cannibales ».
Dans des récits de l’époque, un témoin racontait: « Nous avons tout mangé, à l’exception de ses bottes ». L’une d’elles est d’ailleurs aujourd’hui exhibée dans le musée des Fidji.
Les Tikina, qui appartiennent à la tribu des Nubutautau, espèrent que ces excuses officielles lèveront le mauvais sort dont ils croient être victimes depuis le geste maladroit de leurs ancêtres.

Un astéroïde géant se dirige vers la Terre et pourrait la toucher en 2014, ont annoncé des astronomes américains et britanniques qui ont cependant précisé que les risques de collision n’étaient que d’un sur 909.000.
L’astéroïde « 2003 QQ47″ sera observé de très près durant les deux prochains mois. La date d’une possible collision a été déterminée au 21 mars 2014, mais les astronomes estiment que le risque de collision devrait décroître (baisser) au fur et à mesure que de nouvelles données sont collectées.
S’il venait à s’écraser sur la Terre, l’effet serait comparable à celui de 20 millions de bombes atomiques comme celle qui est tombée sur Hiroshima.
Les astéroïdes sont des morceaux de pierre issus de la formation du système solaire il y a 4,5 milliards d’années.

4 commentaires

  1. Anonyme

    pov’ poisson!!
    et pourtant jles aime pas! mais imaginez avoir une lampe de poche ds le ventre! nan sérieux kel est l’interet d’avoir un poisson rouge fluorescent?!

  2. Anonyme

    va savoir……….serieu moi je trouve ça pa trè cool…..mais bon….c encore une manière pour kils se fassent du fric lé américains…..toujours pareil ien a plein ki prenne dans l’interé de se faire de l’argent!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>