Interview de Alpha Blondy

Artiste charismatique et engagé, Alpha Blondy s’était fait rare ces dernier temps…

Son dernier album Merci remontait à 2002. Bien sur, entre temps, un best of était sorti, mais du Blondy, ça s’écoute dans le vif.

En octobre dernier, il sortait Jah Victory (comme une réponse à son album Jah Glory sorti en 1983) , un album taillé dans la plus pure tradition reggae et qui glane par ci par là des influences musicales du monde entier. On y retrouve d’ailleurs une reprise ponctuée de cornemuse de Wish You Where Here de Pink Floyd. Les textes eux,  pansent les plaies d’un continent blessé. Le ton y est souvent dur, notamment sur Mister Grande Gueule, Les Salauds ou Sales racistes.

Des grandes douleurs naissent de grandes œuvres dit on…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>