ANNAAA

Interview de la chanteuse Anna Aaron !

Anna Aaron c’est un petit bout de femme (à peu près aussi grande que moi) qui n’a pas peur de mixer les chaussettes jaunes fluo, les sneakers et la veste Adidas à capuche.  Douce, timide, les cheveux courts et le regard très bleu, elle m’a suivie dehors pour une interview au soleil. On s’est assises juste en face de La Péniche de Lille où elle joue ce soir, après le passage de la pétillante DENA. Je lui ai donc expliqué que j’avais envie de faire un truc un peu original, moins rébarbatif que les habituelles questions. Une espèce de portrait chinois en 5 images autour de son univers d’artiste et de femme, qu’elle a commenté avec ce qui lui passait par la tête.

Ça c’est une image qui a été faite par Germinal Roaux en 2010 ou 2011. L’idée c’était d’abord de badigeonner mon front à l’aide de peinture noire. Puis après ça a commencé à couler et voilà … Ça a fini de cette manière, avec le visage barbouillé de tâches et de paillettes. Je l’ai fait à l’occasion de mon album « Dogs in Spirit » parce que ça faisait partie du concept visuel, mais maintenant c’est terminé (rires).

24440

AAAAAAH, ça c’est la fondue (petit accent helvétique). C’est hyper représentatif parce que c’est un plat national suisse, là d’où je viens (le deuxième plat national, aussi à base de fromage est la raclette). Pour ceux qui ne visualisent pas, on trempe du pain dans du fromage liquide. C’est assez bizarre comme texture et comme goût. La fondue, quand j’étais enfant j’avais horreur de ça. C’est très fort en bouche : on met de l’ail, du vin blanc, même du kirsch (eau-de-vie) parfois. Maintenant j’adore ça, même si ça fait longtemps que je n’en ai pas mangé !

DSC_00251

Héhé, les tatouages. Oui, on ne voit pas très bien sur la photo mais j’en ai deux. Ils ont été fait par une artiste à Bâle. Elle travaille vraiment très bien, elle sait faire des trucs hyper fins. Mon premier tattoo c’est une image tirée d’Alice au Pays des Merveilles, du deuxième livre en fait. Alice est représentée dans un bateau avec un mouton, comme nous qui allons jouer sur un bateau ce soir (rires). L’autre c’est la déesse Psyché (de la mythologie grecque). Elle est condamnée par Aphrodite, jalouse de sa beauté à aimer l’être le plus laid de la Terre. Mais Psyché rencontre le fils d’Aphrodite, Eros et ils tombent tous les deux amoureux. Ça je l’ai sur mon bras. J’aimerais bien m’en faire un autre, genre la baleine de Moby Dick. C’est très noir, très sombre, alors j’hésite. Mais je pense un jour que je le ferai ! (Rires).

anna-aaron-album-neuro

Le piano : le seul instrument sur lequel je suis capable de jouer (rires). J’ai commencé quand j’avais 12 ans. Je me suis éloignée du piano classique et je joue beaucoup de clavier, de synthé, de clavier MIDI, tu peux faire n’importe quel son avec ça ! Donc c’est vraiment quelque chose de plus électronique. Mais j’ai aussi un looper (une petite boite qui me permet d’enregistrer ma voix en boucles directes et donc de créer différents effets).

Keyboard Keys Close Up

Ça c’est l’image de ce que j’appelle « l’hyper-ville » avec tous ces immeubles chargés à bloc d’électricité, toutes ce nouvelles technologies, des grands buildings ou bâtiments, des néons … J’ai envie de comprendre ce que ça veut dire pour un être humain de vivre dans une ville. À la base on est quand même des êtres de la nature : nos corps sont naturels, c’est physique, organique. Paradoxalement, on vit entourés de la technologie et parfois ça prend des tournures bizarres, un peu effrayantes. C’est pour ça que cet univers futuriste m’intéresse beaucoup. Il y a aussi la dimension du monde numérique qui s’ajoute à ça. On ne le voit pas, que ce n’est pas physique. Mais en même temps ça nous accompagne au jour le jour. C’est limite quelque chose de magique ! (un peu comme le concert de ce soir, j’en suis sûre).

science-fiction

Merci Anna !

INTERVIEW D’ANNA AARON

N’hésitez pas à nous rejoindre sur nos pages Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>