Interview de l’équipe du film Micmacs à tire-larigot

Notre deière entrevue avec Dany Boon (à l’occasion de la sortie de Bienvenue chez les Ch’tis ), ne nous avait pas laissé un très bon souvenir. Deière la bonhommie apparente qui le caractérise sur les plateaux de télévision, l’acteur prend la grosse tête une fois les caméras éteintes. Nous le rencontrons donc pour la seconde fois, accompagné du réalisateur Jean-Pierre Jeunet et d’Omar pour défendre Micmacs à tire-larigot. Attention, on toue, la tête peut dégonfler. Et pour cause, le film est loin d »être une réussite.

Dès les premières images de Micmacs à tire-larigot, c’est certain, on plonge dans le monde si singulier de Jean-Pierre Jeunet. Un ton sépia réchauffé, qui a fait son succès à l’époque d’ Amélie Poulain, et des bons sentiments à la pelle. Les décors, la mise en scène, le ton, l »ambiance sont inchangés, quelques soient les films. On en vient à penser que Jeunet serait atteint d’une mystérieuse maladie de l’œil qui le prive des différentes couleurs, les nuances de jaune pisseux mises à part.

On aurait espéré alors qu’il innove en matière de scénario. Malheureusement, chez Jeunet, rien ne se fait dans la demi-mesure. Chacun de ses personnages évoluent dans un monde très manichéen. Et Micmacs à tire-larigot ne déroge pas à la règle. Le film manque de subtilité et de nuances.

Du côté des gentils, on compte Bazil, joué par Dany Boon, entouré d’une bande de chiffonniers vivant dans une déchetterie sur les quais de Seine. Tambouille, Fracasse, Calculette, la Môme Caoutchouc, Remington, P »tit Pierre et Placard. Cette joyeuse équipe devra venger leur ami Bazil qui, plusieurs années auparavant, a vu tuer ses parents et a reçu une balle perdue restée logée dans sa tête. Balle frappée du sigle de deux fabricants d’arme. L’intrigue n’est autre qu’une banale histoire de vengeance. On aurait néanmoins espéré quelques rebondissements… qui n’arrivent jamais. La magie ne prend pas, car tout est finalement trop lisse, et trop attendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>