Interview de Max Boublil

Interview de Max Boublil

Il a vu ta mère sur Chatroulette, il aime les moches, croit que son coloc’ va le serrer, clash gentiment les rappeurs et se tape Susan Boyle ! En racontant sa vie (imaginaire ?) sur le net, Max Boublil renouvelle le genre de la parodie, imite sans plagier, écrit des blagues en chanson.


Max ne fait pas comme tout le monde. La promo de son album est elle-même une caricature. Perruque blonde sur la tête et t-shirt de Nirvana sur le corps, il emprunte l’accent américain et devient (presque) David Guetta. Accompagné d’un nain qui reprend le rôle de Keenan Cahill, il parodie la vidéo du megamix du célèbre DJ.

L’original

La version de Max Boublil

Pourtant, il parait tout penaud, le regard perdu, assis sur son mini-four. Les apparences sont parfois trompeuses, Max est en fait un faux méchant, un vrai déconneur, un clown médiatique, un mec sympa et lucide sur le caractère éphémère de son succès. « Sur le net, avoue-t-il, on ne gagne rien. Acheter l’album, c’est un peu comme me sponsoriser. J’ai besoin d’argent pour continuer à faire des clips drôles, un peu plus pro ». Dépassé l’épiphénomène, Max Boublil est aujourd’hui le comique le plus attendu de la toile : ses vidéos enregistrent près de 7 millions de vues !


Taillé pour le web, Max Boublil s’apprête à proposer ses chansons sur scène.  Un passage risqué qui ne manquera pas de remporter l’adhésion du public. On connait déjà tous les refrains par cœur…

 

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>