Interview de Mike Kenli

EspritJeune : En ce début de mois de septembre, une question s’impose : as-tu passé de bonnes vacances ?
Mike Kenli : Oui, très bonnes ! J’ai beaucoup travaillé sur mes morceaux, mais j’ai quand même pris le temps de partir dans le sud, au soleil.

EspritJeune : Tu as débuté, comme tous les artistes en devenir, sur de petites scènes… jusqu’à ta rencontre avec la chanteuse K-reen. Raconte nous ton parcours…
Mike Kenli : A la base, je faisais du foot et puis au fur et a mesure, je me suis rapproché de la culture hip hop. J’ai pris des cours de chant et de danse. Je me suis mis à fond là dedans. Et puis j’ai lâché le foot.
Mes premiers pas sur scène, je les ai fais avec un groupe qui s’appelait « A toux prix ». En parallèle, je continuais le chant mais je ne disposais pas de maquette. De fil en aiguille, on en a monté une avec mon prof de danse. J’étais motivé.
Et puis ma rencontre avec K-reen a tout accéléré. Lors d’un concours de chant, elle a aimé ma prestation. J’ai fais quelques essais en studio. C’est une fille avec qui le contact s’est établi très rapidement, elle est très sympa.

EspritJeune : Penses tu que le buzz sur le net dont tu es l’objet depuis plusieurs mois est une bonne chose ? N’as-tu pas peur d’être un phénomène de mode ?
Mike Kenli : Ça fait pas mal de temps que l’on travaille sur mes sons, mes chorés. On s’est tous investi pour faire quelque chose sur du long terme. Pour moi, ce buzz, c’est une récompense. C’est un nouveau support à ne pas négliger. J’ai confiance dans les personnes avec qui je travaille.

EspritJeune : Comment arrives tu à te démarquer dans le paysage RnB français ?
Mike Kenli : C’est vrai qu’il est dense. Je m’efforce de faire des mélodies accessibles, mais toujours de qualité. Je travaille beaucoup sur mes mélodies pour qu’elles touchent un large public. J’ai trouvé la juste alternative. Je ne fais pas de la musique élitiste, je veux toucher les gens.

EspritJeune : Sur scène, on pourrait te confondre avec Usher ou Justin Timberlake. D’où vient cette passion pour la danse ?
Mike Kenli : Depuis tout petit, je danse, c’est naturel chez moi. Et puis, je regardais souvent les clips à la télé que j’essayais de reproduire. J’ai eu la chance d’avoir un entourage (mes parents, mon entraîneur…) qui m’a toujours encouragé. Avec un soutient, tu ne peux que réussir.

EspritJeune : Que nous réserve ton premier album ?
Mike Kenli : Je suis fier de cet album (il est en préparation, nldr). J’ai beaucoup travaillé sur ce premier opus, j’ai pris le temps. Pour les featuring, j’attends encore des gens, mais cet album réserve de belles surprises.
J’y ai mis tout ce que j’avais sur le cœur, c’est un album vrai et de qualité.
La tendance majeure est RnB mais il y a par ci par là des influences soul. C’est un opus très musical, pas formaté, pas trop commercial.

EspritJeune : As-tu un message à faire passer aux membres d’EspritJeune ?
Mike Kenli : Bonjour à tous les internautes. Je vous remercie pour votre soutien sur le web. A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>