Interview de S petit Nico

Interview de S petit Nico

S petit Nico, acolyte de Grand Corps Malade, compositeur de génie, auteur, compositeur, interprète et réalisateur artistique pourrait avoir la grosse tête. Il n’en est rien. Alors que son premier album « Humain » est sorti en février dernier et que son concert au café de la danse a récolté de jolies critiques, il reste simple.

Son humilité est d’ailleurs sa force. C’est elle qui lui permet d’aller au-delà de ses possibles, c’est elle qui le pousse à l’expérimentation musicale, à la recherche de la mélodie qui fera mouche. S’il vient du rap et du slam, S petit Nico est en fait un mélodiste né. Il fait rythmer les mots, comme un percussionniste fait sonner le métal. On lui doit « Voyages en Train » et « Roméo kiffe Juliette » de Grand Corps Malade, mais aussi l’incroyable morceau « Femme » qui illumine son album. Petite pépite de douceur, on pourrait imaginer une danseuse classique suivre les courbes du piano avec ses pointes. Car la grâce est ce qui constitue l’essentiel de sa personnalité et de l’album « Humain ». S petit Nico est un artiste qui ne triche pas. Rencontre.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>