Interview de Sergent Garcia

Interview de Sergent Garcia

Le Sergent Garcia doit avoir un secret de jouvence. Après 15 ans de carrière, il n’a pas bougé d’un iota. Ni musicalement, ni physiquement. Tout vient peut-être de sa constance, tant dans son énergie créatrice que dans sa façon de voir le monde, avec les yeux grands ouverts et les oreilles déployées.

Cette fois ci, c’est vers la Colombie que le Sergent s’est tourné. Lui qui a partagé son adolescence entre l’Europe et l’Amérique Latine, y puise ses influences, ses amitiés et son engagement. Son t-shirt jaune « Migrante », lui a d’ailleurs été offert par une amie colombienne, qui lutte pour la protection des migrants.

La Colombie, un vivier dans lequel l’artiste y rencontre des musiciens de talent. Le morceau « El Baile del Diablo » (La Danse du diable) est notamment  l’occasion de fait connaissance avec Rocca du groupe de rap colombien Tres Coronas, très célèbre en Colombie. Artiste indépendant et engagé, mécène,  voyageur boulimique,  Sergent Garcia est tout à la fois. « Yo Soy salsamuffin » chante-il. Il a raison.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>