Interview de Zaz

Interview de Zaz

Son parcours atypique est à l’image de ses influences multiples et à son goût du mélange des genres. Elle nous le décrit sur son myspace : « j’ai chanté devant 10 000 personnes au stade d’Hendaye, fait du rap provincial, boeufé avec des chiliens à Casablanca, repris Piaf au fin fond de la Sibérie, fait danser la Place du Tertre, joué gratos dans une mine de sel en Colombie, fait une tournée en Egypte sans rien voir du pays (l’horreur !), gagné le concours génération Réservoir, kiffé sur la scène de l’Olympia, enregistré une partie de mon album avec Raphaël (le vrai, celui qui tourne des clips par moins 10° C sur le toit d’un immeuble) et mille autres choses encore. Et le pire, c’est que tout est vrai. »

Voilà de la chanson populaire française de base, le retour au bal du village, c’est dansant, rythmé, le mélange habituel de la guitare et de la voix. Une voix assez singulière et plutôt bien travaillée pour les amateurs du genre. Car c’est bien à eux que se destine l’album, sinon difficile de s’accrocher à ce style qui peut s’avérer vite lassant et d’être sensible aux paroles de chanteuse de comptoir vite éreintantes. Cependant, pour une nouvelle artiste française à la guitare comme on en découvre tant (ou trop), forcé de reconnaitre que celle-ci mériterait d’être un minimum reconnue car elle n’est pas dénuée de talent.

Vous pourrez retrouvez Zaz le 1er juin au Café de la Danse à Paris et le 13 juillet au festival Francofolies de la Rochelle.

L’interview est ici:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>