Interview Moriarty

Comme dans toutes les belles histoires, la musique de Moriarty est née d’une série de hasards et d’accidents. On s’en doute un peu en découvrant ces morceaux que l’on croirait évadés d’un cabaret folk déglingué : une  acoustique nue, faite d’aspérités et d’imprévus, tissée autour de la voix  puissante et profonde de cette diva sortie d’un autre temps.

Cette musique est peuplée par des présences lointaines : folk américaine et irlandaise donc, blues rural du sud des Etats-Unis, country hantée et élégamment poussiéreuse, et peut-être même le revenant d’un exilé allemand ressemblant étrangement à Kurt Weill. Et surtout, elle raconte des histoires…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>