Invasion

Le roman de Jack Finney, qui date de 1954, n’en est pas à sa première adaptation. Le célèbre cinéaste Abel Ferrara avait rendu sa copie en 1993, en déclarant que chaque décennie devrait avoir sa propre version du classique. Le cru 2007 est signé Oliver Hirschbiegel, réalisateur allemand qui s’est fait connaître avec sa version de La Chute d’Hitler, bien que d’autres cinéastes soient venus donner un petit coup de main, à savoir les frères Wachowski (Matrix) et James McTeigue (V pour Vendetta).

On trouve ici Nicole Kidman et Daniel Craig (que l’on retrouvera ensemble en décembre dans A la croisée des mondes), deux valeurs sûres qui donnent au film un certain gage de qualité. Qualité renforcée par le rythme haletant, et ce dès le début du film. Le thème principal de la peur est également très bien traité. Une peur adaptée à son époque, comme dans chaque version de l’œuvre de Jack Finney. Hirschbiegel prend également quelques risques en traitant le sujet sans la quantité d’effets spéciaux et autres scènes de combats sanglantes auxquelles nous avaient habituées les blockbusters américains du même genre. Mais c’est un pari gagné, qui rend le film rafraîchissant, porté par une peur quasi-paranoïaque qui captive le spectateur de bout en bout.

Le petit ‘mais’ on le trouve à la fin du film. Une fin qui semble un peu bâclée et plutôt prévisible, alors qu’on en réclamait un peu plus après avoir frissonné pendant plus d’une heure et demie. Mais au final, le film tient la route. Même si il ne plaira pas à tout le monde (ne tombant pas dans la facilité des effets spéciaux), il atteint son objectif premier : divertir. Et en prime, avec le recul, on a le droit à une petite réflexion sur notre société.

Making of

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>