Iqbal Masih, le symbole d’une jeunesse martyrisée

Iqbal Masih, comme beaucoup d’autres enfants au Pakistan, a été vendu par ses parents, alors qu’il n’avait que quatre ans, pour moins de seize dollars à un fabricant de tapis. Sa « vente » devait éponger la dette familiale contractée lors du mariage de son frère. Cependant, pouvons-nous pour autant blâmer les parents de recourir à une pratique si courante dans ce pays ?
Durant les six ans qui ont suivis sa « transaction », il a passé son temps devant un métier à tisser, à nouer de minuscules nœuds, heure après heure, qui formeront ces tapis si demandés en Occident. A l’age de dix ans, l’esclave ne ressemblait déjà plus à un enfant : son visage était celui d’un vieillard et ses mains étaient ravagés par six ans de dur labeur. Son calvaire prit fin lorsqu’il s’échappa de l’usine, grâce à l’aide d’Eshan Khan, président du mouvement BLLF (Bonded Labour Liberation Front) qui a été créé le 17 mai 1974.

Après cela, Iqbal Masih lutte contre le travail des enfants et devient un véritable héros. Il parcourt son pays et le reste du monde afin d’alerter l’opinion internationale. Sa campagne commence à porter ses fruits et provoque la fermeture de dizaines d’industries exploitant les enfants. Lors d’une conférence à Stockholm, en Suède, en novembre 1994, il avoue : « We had to get up at 4 and work 12 hours. We were chained to the looms, but after work, we were usually released and could go home to sleep. » (Nous étions enchaînés aux métiers à tisser, mais après le travail, nous étions généralement relâchés et nous pouvions aller dormir à la maison.)
Au fil des jours, Iqbal est devenu un véritable objet de haine pour les dirigeants des usines de tapis, « la mafia de l’industrie des tapis », et il reçut régulièrement des menaces de mort.
Malgré l’horreur qu’il avait enduré, Iqbal Masih restait un enfant comme les autres, et c’est en faisant du vélo avec deux de ses amis, le 16 avril 1995, qu’il fut assassiné, le corps criblé de balles ; seulement deux semaines après avoir reçu la dernière menace de mort.
Eshan Khan confie à son égard : « He was so brave… you can’t imagine » (“Il était si brave, vous ne pouvez pas imaginer…”)

Iqbal Masih n’est qu’un exemple parmi tant d’autre du travail infantile car le Pakistan compte un peu plus de six millions d’enfants travailleurs c’est pour cela qu’il faut continuer la lutte en se serrant les coudes…

23 commentaires

  1. Anonyme

    c’est vrai que pendant que les enfants d’occident jouent avec des jeux electroniques avant d’aller manger au macdo les enfants d’orient doivent travailler pour pouvoir manger un misérable bout de pain, c’est dégueu! ils ont autant de droits que nouset ils ne peuvent meme po se defendre

  2. Anonyme

    ya rien a redire sur l’article, il est tré bo, en plus c ce ke j’ai fait en anglais on a étudier sa vie (a Iqbal) et je vous confirme kelle a été tré dure!!!

  3. Anonyme

    Exellent article (vu l’auteur je ne vois pas comment ça aurait pus en être autrement en même temps ^^)
    Je le lirais bien Tracks…
    J’ai une question..
    Au début de ton article tu dis qu’il s’est evadé grace à une personne du BLLF, mais évadé, c’est à dire??
    Parce que je pensais pas que les personnes d’une association avait le droit d’agir de cette façon là :s

    Pour ce qui est du travail des enfants… C’est sûr qu’on les prives de leur enfance si on les fait travailler avant 14ans, mais dans ces pays à quoi se résume l’enfance?? soit ils vont bosser à l’usine…soit ils vont bosser des les champs… mais l’école leur ouvre rarement les portes !! Et je pense pas qu’ils passeraient leur temps à jouer même si ils ne travaillaient pas pour des usines…
    Injuste n’est pas le bon mot, et les comparé à NOTRE mode de vie est ridicule, puisqu’ils n’ont justement pas le même mode de vie….
    Je pense qu’avant 11ans c’est le physique qui n’est pas addapté pour le travail, mais après, si ils sont remuneré CONVENABLEMENT (par rapport à eux, pas nous) alors je pense que c’est de toute façon LEUR moyen de survie, et leur « destiné »… Ils ne ferront pas de longues études, ils ne pourront pas être planté devant leurs ordis comme nous, alors pourquoi cherché à les comparré à nous qui avont des moyens et des principes totallement différents??

    Bref… Il faut savoir faire la part des choses entre le fait qu’ils travaillent à 4ans et se bousille et qu’ils travaillent à 13ans parce que là bas on commence à travailler à 13ans et que c’est leur futur… (ce n’est qu’un exemple!)

  4. Anonyme

    heu.. iqbal par exemple n’a pas commencé a travailler a 13 ans mais bien a 4 ans…

    pour évader… j’avoue que j’en sais pas plus que toi ^^ les personnes d’une association n’ont peut-etre pas le droit d’agir de cette façon, mais les « patrons » de ces usines ne sont pas en légalité non plus…

    si Iqbal a fait des conférences et autres réunions mondaines c’est justement pour qu’on leur ouvre l’ecole…

    ils ne sont pas remunéré convenablement meme par rapport à eux, tout ce qu’ils ont c’ets un maigre repas par jour… et de toute façon ce ne sont pas des conditions acceptable de les enchainer aux metiers a tisser… ce ne sont pas des bêtes….

    c’est sur qu’il faut faire la part des chose, mais ils faut aussi faire evoluer les choses pour qu’un jour (peut-etre) ils puissent avoir ne serait-ce que la moitié de notre confort (moi idéaliste???)

  5. Anonyme

    RAAAAH mais moua justement je parlais pas pour Iqbal mais plutot pour les campagnes « anti-travail pour les enfants » …
    On en voit tellement qui font des comparaisons entre nous qui ne pouvont pas travailler avant 16ans mais qui avont l’école obligatoire et les moyens de faire de longues études et eux pour qui le futur n’a presqu’aucune (voir aucune) chance d’être ouvert à d’autre métier que ceux là… des métiers très manuels et dont ici on n’aurait même pas idée de faire faire à un enfant…
    Bien sûr qu’à 4ans c innacceptable… Mais imagine si on régularisait tout ça (oula… on peut toujours rêver ^^) et que jusqu’à leur 16ans les gens ne puissent pas travailler LA BAS?
    déjà, ça n’apporterais rien de plus aux enfants qui du coup n’auront pas acquis l’exprience necessaire pour faire tout le travail à rattraper de leur 4ans de perdu et de plus, ça serait des pertes financières énormes pour les familles!
    Bref… Ils ont une façon d’evollué bien a eux, et je pense pas que vouloir les rendre « comme nous » soit une bonne idée…bien au contraire!!

    Puis, leur ouvrir l’ école … OK… et ils en font quoi de leur primaire (parce que ça pourra pas aller plus loin… ce n’est pas ici…) ? Je pense pas que ça va beaucoup les aider dans leur futur métier…tissé et coudre… C’est bien beau de rêver à notre belle vie pour eux… Mais qu’est-ce tu veux qu’ils en fassent? Ce n’est PAS leur vie…

    Bien sûr que ce ne sont pas des conditions acceptables, mais au lieu de vouloir absoluement sortir les enfants de cet « enfer » ils ferraient bien mieux de mettre les usines au norme dans le matériel….
    Ca permettrait des meilleurs conditions de travail pour les enfants… et puis ça ammenerais peut être même à une hausse des salaires puisque l’usine pourrait se le permettre (et y serait contrainte ^^)

    Pour l’évasion… Regler l’illégal par l’illégal :’D

  6. Anonyme

    quand ils auront un salaire décent et assez d’argent pour manger convenablement c’est sur que ce sera quelque chose de bien pour eux…

    mais utiliser les enfants pour que se soit une source de revenu pour la famille je suis pas trop d’accord.. pas sur le fait car ça permet de nourrir et de survivre mais sur le fond : ces enfants là, quand ils auront à leur tour des enfants ils les feront travailler eux aussi et ainsi de suite au fond c’ets une boucle vicieuse et les enfants sont vendus de plus en plus tot car les « parents » sont a mon avis fatigués plus tôt…

    de plus je pensais qu’on avait depassé le stade de l’esclavage ou les gens sont consideres comme des betes de foire… peut-etre un jour le pays evoluera mais pour cela il faudrait que les parents ne vendent plus leurs enfants, et comme tu l’as dit ce sera un manque de revenu et les enfants ne pourront plus rien faire d’autre…

    je suis quand meme assez d’accord avec toi (mon autre moitié de cerveau je peux que etre d’accord :p) pke tu avances de arguments réalistes : on ne peut pas obliger les enfants à travailler seulement à 16 ans dans ces pays… mais ct pas le but de l’article ^^

  7. Anonyme

    Lol, je sais bien que c’était pas le but de l’article…Mais moi quand je pars dans une idée faut que l’explore à fond ^^

    Manger convenablement… ça va avec être payer convenablement de toute manière…
    Mais bon… ce sont là des besoins naturels, nous on a tendance à voir dans l’exessif…(je t’ai jamais dit que je dévis toujours les sujets??? ^^)

    Bien sûr que c’est un cercle vicieux, mais en même temps, dans deux générations je pense pas que ce soit possible que ça continue en dégénérant…. On arrive à un point par rapport à l’age où une alarme devait être poussé, maintena nt que c’est fait et que tout le monde à conscience de ça, il faudrait p’t-être voir un peu autre chose que « pov’ enfant… dire que le miens à le même age… » ou encore « pendant que nous on est devant nos ordis eux ils travaillent trèèèèèès dur :’(  »
    C’est bête et ça fait strictement rien changer….
    Les conditions de travail sont à mon avis une priorité, surtout que ça ne concerne pas QUE les enfants (parce que c bien beau… mais ya pas que des enfants dans ces usines pourries…) et puis il faut aussi voir que ce sont les usines qui s’adaptent à la société (bon ils en profitent beaucoup) pas la société qui s’adapte aux usines (du moins de mon point de vue…. certes peut être pas exellent puisque je n’ai pas non plus une connaissance du sujet hors du commun ^^)

    Au fait, je viens de me rendre compte:  » les « patrons » de ces usines ne sont pas en légalité non plus… »
    ==> Pas sûre….

    Puis le pays évolue… dans son sens… et pas dans le notre… c’est d’ailleurs pour ça que ça nous effraie tant… et surtout qu’on comprend pas que eux aussi évolue…

  8. Anonyme

    oué oué au lieu de parlez agissez (ça vaut aussi pour moi, je sais ^^)

    ben achetez un enfant de 4 ans pour le faire travailler ça c’ets illégal… meme dans leur pays, les droits des enfants sont mondiaux.. je parle pas de tout les patrons, bien sur, mais de ceux comme celui qui a acheté Iqbal…

    au fait « Je le lirais bien Tracks… »

    c’est pas un livre c’ets un manuel scolaire d’anglais ^^

  9. Anonyme

    Les droits des enfants ne sont valables que pour les pays qui les ont signés (par exemple les EU ne les ont pas signé….)

    OoOoOoOoOh un manuel d’anglais… Bah je lirais bien ton manuel d’anglais alors :’D

  10. Anonyme

    ah bon?? je savais pas que ça valait que pour les pays qui ont signé… je pensais que ct mondial… :’(

    dur de le lire etant donné que je l’ai rendu… (ça fait 1 mois que je suis en vacances MOI) :p m’enfin t’auras peut-etre le meme l’année prochaine ;-) retiens le nom :p (surement que t’en auras plus rien a foutre en septembre ^^)

  11. Anonyme

    J’aurais du le dire dans mon paragraphe argumenté d’ailleurs… arf….^^

    ça me fait pensé….il faudrait que je rendre mon livre de français moi (oui je sais…je suis en vacances, gloups!!)

  12. Anonyme

    garde le l’année prochaine t’es plus dans le meme etablissement ^^ au fait vous payez vos livres dans le lycée avec un nom qui sonne « chic » ou tu vas aller??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>