into

Pourquoi j’ai aimé Into The Wild

Si vous avez soif de grands espaces, d’air pur et de vie sauvage, alors regardez le film Into The Wild. Pour moi, ça a été une réelle découverte. Un choc visuel même. J’avais entendu parler de l’histoire vraie et du bouquin dont le film est tiré. Puis voilà que je me retrouve devant l’écran de télé, le DVD, le plaid et la tasse de thé.

tumblr_l4xyrfDVgj1qzavz8o1_r1_1280

Into The Wild, c’est l’histoire de ce jeune diplômé qui plaque tout (y compris la carte d’identité et les économies) pour partir à l’aventure, loin d’une société qu’il considère comme matérialiste et parasite. On le suit au cours de son périple, avec pour seuls compagnons de route un sac à dos, une bonne paire de chaussures et un pouce en l’air. Christopher McCandless veut devenir un autre et se fait désormais appeler Alex Supertramp, son pseudo de routard. On suit ses bonheurs, ses galères, ses rencontres riches en émotions et puis surtout son rêve, son unique but : rejoindre l’Alaska.

tumblr_mun67m4ZKf1qi5ybvo1_1280

On pourrait se faire la réflexion suivante : que c’est quand même un peu bateau ce mec tout parfait / propre sur lui, qui décide de quitter ses comparses et parvient à se faire oublier du reste du monde en un rien de temps. En fait non. Le film, réalisé par Sean Penn, trace dans les grandes lignes le récit d’un voyage. Je sais que certains n’ont pas aimé Into The Wild. Que d’autres considèrent Christopher comme un con pourri gâté, qui ne trouve rien de mieux à faire que de délaisser sa famille et tous les êtres lui portant de l’affection. Mais Christopher incarne justement cette image de l’ado en passe de devenir adulte, de ce petit impertinent qui s’en met plein la vue, vit des choses incroyables et qui se rend compte quand même que parfois, se renfermer dans la solitude c’est pas tout rose.

tumblr_mqx9ioXOHp1ssc6zio1_500

Ça peut paraître un peu long voire pesant dans l’ensemble, mais Into The Wild est un hommage aux paysages d’Amérique (donc on est pas là pour voir des mecs se tirer dessus ou faire exploser des bombes à la Jason Statham). En clair, un très bon film qui reprend le fil rouge du road-movie. Génial et à la fois énervant. L’errance du personnage principal, sa quête de liberté, de complète fusion avec la Nature est vraiment très bien travaillée.

Image de prévisualisation YouTube

Sombre mais plein de vie, Into The Wild ne laisse pas de marbre qu’on ait accroché au personnage de Christopher ou pas.

Petit bonus : Emile Hirsch peut tout aussi bien gravir des montagnes à pieds de chaussette qu’interpréter le personnage de Jay Adams dans Lords of Dogtown.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>