Banks

Jillian Banks : la voix suave de 2014

Je fais un big up à Deezer dans cet article, car c’est grâce à eux que j’ai découvert la jolie et talentueuse Jillian Banks (plus connue sous le pseudo Banks) sur son « London » EP: Banks c’est beaucoup de douceur et de force à la fois.

La brunette, originaire de L.A, trouve son équilibre entre la mélodie et le rythme qu’elle insuffle à ses chansons. Ça balance sur du  R&B, de l’indie ou de l’électro: c’est prenant, entrainant.

En plus, Banks est plutôt mignonne, elle a 25 ans, elle commence à se faire connaître et ça fout pas mal de complexes (donc t’es bien gentille mais la ramène pas trop non plus). Banks est dépeinte comme une personne timide et pas vraiment extravertie mais j’imagine qu’elle doit donner une toute autre version d’elle-même sur scène. Je ne l’ai jamais vue en live et pourtant je sens qu’elle a de la présence. Banks affirme d’ailleurs au cours d’une interview que c’est grâce à sa musique qu’elle a réussi à se construire en tant qu’individu et qu’elle parvient à transcrire ses émotions (avec un penchant mélancolique) au travers de ses titres. C’est peut-être ce côté doux et sexy en même temps qui donne toute sa contenance à la petite Banks.

Voilà, Jillian Banks c’est un bijou fragile dans un écrin plein de belles notes. Il ne faudrait pas croire qu’elle ressemble à ces pop-stars qui couinent à longueur de temps: non, Banks c’est un ovni à elle toute seule.

Du coup je vous fais écouter deux titres de l’EP qui vous charmeront ou pas, il faut laisser la musique opérer son petit bout de chemin, jusqu’à vos oreilles. À découvrir donc, « London » de Banks.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>